Accueil Département Enseignants Enseignements Recherche Archives
> Enseignements > Mineure "Cultures germaniques" > Parcours cultures germaniques

Année 2019-2020

Mineure « cultures germaniques »
Programme 2019-2020
 
 
Des enseignements d’histoire, de littérature, de philosophie, de musicologie et de droit ont été coordonnés pour vous offrir la possibilité de suivre un parcours « cultures germaniques » cohérent. En choisissant certains de ces enseignements, vous pourrez obtenir au terme de votre scolarité la mineure « parcours cultures germaniques ». Elle est délivrée après validation sur trois ans de 48 ECTS dans trois départements différents (huit séminaires ou six séminaires avec des validations complémentaires par des stages ou travaux personnels ; des cours de langue allemande de niveau avancé peuvent être comptabilisés). L’offre de séminaires est renouvelée tous les ans. Vous en trouverez le récapitulatif dans ce descriptif. Le parcours étant élaboré au fur et à mesure de vos études, une inscription initiale formalisée n’est pas requise.
 
Coordination du parcours : Mandana Covindassamy (LILA, mandana.covindassamy(at)ens.fr) et Marie-Bénédicte Vincent (Histoire, mariebvincent(at)yahoo.fr).
 
Téléchargez le programme de l'année 2019-2020 (Dernière MAJ le 12/09/2019)
N.B.  : Un petit-déjeuner de présentation de la mineure aura lieu le vendredi 27 septembre à 9h dans le salon du département LILA.
 
Pour recevoir directement les informations à jour, vous pouvez vous inscrire à la lettre d’information de la mineure en écrivant à Verena Richter (verena.richter(at)ens.fr).
 
Les voyages :
• Un voyage d’étude à Prague et Theresienstadt sera proposé aux participants en mars, en partenariat avec le Mémorial de la Shoah (organisation : Jean-Louis Halpérin, Marie-Bénédicte Vincent, Ruth Vogel-Klein). Il sera précédé d’une formation au mémorial (voir la section « Histoire »).
• Cette année, les lecteurs vous invitent à un voyage d’étude à Vienne la semaine du 30 mars. (organisation : Verena Richter, Ralph Winter). Il sera précédé de séances préparatoires.
 
La journée d’études de la mineure :
• Le parcours cultures germaniques organise une journée d’études interdisciplinaire par an à laquelle les étudiants du parcours contribuent.
 
Les professeurs invités :
• Johannes Grossmann, professeur à Tübingen spécialiste d’histoire contemporaine (histoire des réseaux conservateurs et des réseaux intellectuels, histoire des transferts de population dans la Seconde Guerre mondiale), est invité au département d’histoire de fin octobre à fin novembre 2019.
• Peter Utz, professeur à Lausanne spécialiste de littérature de langue allemande et d’interprétation littéraire (traduction et interprétation, feuilleton littéraire, littérature suisse de langue allemande), est invité par l’EUR Translitterae de mi-avril à mi-mai 2020.
 
Cycle cinéma allemand : regards cinématographiques sur l’histoire des deux Allemagnes (S1 et S2)
En collaboration avec le Goethe Institut. À l’occasion des 70 ans de la création de la République fédérale d’Allemagne et de la République démocratique allemande en 1949, ainsi que des 30 ans de la chute du mur en 1989 et de la réunification en 1990, le cycle cinéma allemand de cette année se consacrera aux mises en scène de l’histoire des deux Allemagnes dans le cinéma allemand contemporain. Seront entre autres montrés des films d’Andreas Dresen et de Christian Petzold en v.o.s.f. entre novembre et mars. Chaque projection sera précédée d’une introduction destinée à situer les films dans leur contexte historique (organisation : Verena Richter).
 
 
Les enseignements (littérature, traduction, musicologie, philosophie, histoire, transdisciplinaire)
 
 
LITTÉRATURE
 
Faust de Goethe
Mandana Covindassamy
Faust fut le compagnon de route de Goethe pendant une soixantaine d’années, depuis l’Urfaust jusqu’au Faust II paru quelques mois après sa mort. Reprenant un motif médiéval, Goethe le modèle au gré de ses questionnements et de ses interrogations littéraires. Le cours se propose de lire les enjeux littéraires allemand de l’époque à l’aune des réécritures goethéennes de Faust, entre Sturm und Drang, classicisme et romantisme, tout en montrant l’importance déterminante des littératures européennes et extra-européennes dans ce travail dramaturgique.
En français, ouvert à tous.
Validation : exposé oral et travail écrit.
S1, lundi 11h-13h. Premier cours : 23 septembre 2019
 
Arthur Schnitzler
Ralph Winter
Dans ce séminaire, nous étudierons quatre œuvres de l’écrivain et médecin viennois Arthur Schnitzler (1862-1931) qui se sont révélées particulièrement bouleversantes tant par leur forme que par leur critique des mœurs de la société autrichienne : Der Reigen, Leutnant Gustl, Fräulein Else et Traumnovelle. À travers l’étude de ces textes et de leur portée esthétique, sociologique et psychologique, nous retracerons quelques traits majeurs de la littérature de la « modernité viennoise » (Le Rider). Nous nous intéresserons également à des adaptations théâtrales, graphiques et cinématographiques des ouvrages en question.
Ce séminaire peut être suivi comme préparation au voyage d’études à Vienne.
En allemand.
S1, vendredi 11h-13h. Premier cours : 27 septembre 2019, salle INFO 5
 
Séminaire Paul Celan 
Jean-Pierre Lefebvre et Bertrand Badiou
Lire et interpréter les poèmes de Atemwende de Paul Celan (3e et dernière partie ; Die Gedichte, éd. corrigée et augmentée B. Wiedemann, Berlin, Suhrkamp, 2019) – S 1
Lire Fadensonnen. L’apport de la connaissance des références dans l’interprétation des poèmes (1re partie  ; Ibid.) – S 2
S1 et S2, jeudi, 16h-18h,bureau de l’unité de recherche Paul-Celan (à côté de la salle des Résistants). Première séance : 4 octobre 2018.

 
Weltliteratur et littérature allemande
Mandana Covindassamy
L’idée de « Weltliteratur » est née en allemand. Ce cours propose d’en comprendre les raisons et les contextes en repartant de son emploi par Goethe, qui formule l’hypothèse d’une littérature mondiale (Weltliteratur) succédant à l’âge des littératures nationales. Ce nouvel âge de la littérature se caractérise selon lui par une augmentation considérable des échanges grâce aux traductions et aux revues littéraires. Nous étudierons donc également les pratiques spécifiques de la traduction dans l’espace germanophone du 19e siècle ainsi que le développement de la place de la littérature dans les journaux. Parallèlement, nous étudierons des textes littéraires de langue allemande en nous interrogeant sur leur rapport à cette notion (par exemple Goethe, Chamisso et plus récemment Yoko Tawada ou Emine Sevgi Özdamar). Le professeur Peter Utz, invité par l’EUR Translitterae, assurera deux conférences sur la spécificité du « feuilleton littéraire » allemand, qui s’est développé à partir du « feuilleton » d’origine française d’une manière particulière et encore peu explorée.
En français, ouvert à tous.
Validation : exposé et travail écrit.
S2, lundi 11h-13h. Premier cours : 20 janvier 2020.
 
Nouveau théâtre allemand : Roland Schimmelpfennig, Falk Richter et Cie
Verena Richter
En se focalisant sur les deux auteurs allemands momentanément les plus joués sur les scènes internationales, ce séminaire se propose de donner un aperçu de la production théâtrale contemporaine en Allemagne. Il s’agit d’un théâtre qui renoue avec sa tradition littéraire, tout en l’abordant d’une manière renouvelée par des structures de collage, de palimpseste et de leitmotiv, par la remise en question de la distribution traditionnelle des rôles et par la « narrativisation » de la forme théâtrale. Ces procédés sont mis au service de différents thèmes : la mise en scène d’identités perdues et brisées, le problème de l’incommunicabilité et l’isolement de l’être humain ainsi que l’actualité politique avec l’immigration illégale ou les questionnements autour de l’appartenance, de l’identité et de l’héritage culturelle. L’étudiant se familiarisera en même temps avec les textes théoriques de référence (Manfred Pfister, Erika Fischer-Lichte) et la terminologie des études théâtrales en allemand.
En allemand.
S2, lundi 14h-16h. Premier cours : 20 janvier 2020.
 
 
TRADUCTION
 
Atelier de traduction allemand-français : théorie littéraire et traduction (18e-19e s.)
Mandana Covindassamy
Au tournant du 18e et du 19e siècle, le monde germanophone est gagné par un intérêt majeur pour les cultures étrangères et pour la traduction qui vient nourrir sa réflexion théorique sur la littérature. Nous tâcherons d’en comprendre les enjeux par une approche double, théorique et pratique. Nous étudierons les enjeux de la pratique de la traduction à cette époque. Parallèlement, nous traduirons nous-mêmes des textes théoriques sur le sujet, ce qui nous permettra d’éprouver par la pratique la portée de ces considérations sur la traduction.
S1, mardi 14h-16h. Premier cours : 24 septembre 2019.
 
Atelier de traduction littéraire allemand-français : « Kleist in Thun » de Robert Walser
Mandana Covindassamy
Cet atelier de traduction aura pour horizon l’écoute de la traduction et les possibilités d'interprétation de l'original par la traduction. Au cours des premières séances, « Kleist in Thun » de Robert Walser sera introduit, puis nous procéderons à la traduction du texte. Chaque étudiant produira sa propre traduction. Une fois les traductions abouties, un comédien viendra les lire afin de sensibiliser les étudiants au travail d’écoute du texte.
En conclusion du séminaire, le professeur Peter Utz, invité par l’EUR Translitterae, spécialiste de Robert Walser et de l’interprétation des textes littéraires, proposera une analyse comparative et contrastive des traductions littéraires en partant d’une hypothèse : l’analyse croisée de traductions multiples permet de découvrir l’original sous un nouveau jour.
S2, mardi 14h-16h. Premier cours : 21 janvier 2020.
 
LANGUE

Introduction aux langues germaniques
Daniel Petit
S1 ET S2, 6 ECTS PAR SEMESTRE
Ce cours propose une introduction linguistique aux langues germaniques. Au sein des langues indoeuropéennes, les langues germaniques occupent une position importante à la fois par leur situation au centre de l'Europe, en contact avec des langues diverses, et par le nombre de leurs locuteurs actuels (anglais, allemand). Le séminaire se propose d'offrir un panorama général des langues germaniques, de leur histoire, de leurs structures, avec une attention spéciale portée à la langue gotique, forme la plus archaïque du germanique. Le cours est ouvert à tous, sans connaissance préalable ; les notions techniques seront expliquées en cours.
Validation : examen écrit en fin de semestre
S1 et S2, vendredi 8h30-10h, par quinzaine, salle de séminaire du CEA. Premier cours : 27 septembre 2019.
 
 
MUSICOLOGIE (DHTA)
 
Musique et poésie : le Lied (Winterreise)
Fériel Kaddour
Entièrement consacré au Winterreise de Schubert/Müller, ce séminaire aborde le Lied en croisant analyses littéraires et musicales. On y réfléchira à la confrontation des deux « manières » - Volkslied (Lied d’inspiration populaire) et Kunstlied (Lied « artistique ») – qui cohabitent dans le cycle et animent ses procédés de narration. Cette confrontation permettra aussi d’aborder des questions plus larges : relations entre forme poétique et forme musicale, entre prosodie et syntaxe harmonique, etc. La spécificité du séminaire tient aussi à ses approches pluridisciplinaires. Aucun pré-requis n’est nécessaire, si ce n’est un goût prononcé pour ce répertoire musical.
Ouvert à tous.
Validation : travail écrit. Les validations sous forme de travaux collectifs sont encouragées, et peuvent faire l’objet de la mention« expérience collective de recherche ».
S1, jeudi, 16h30-19h30, salle de musique (46 rue d’Ulm, à gauche dans le hall d’entrée). 8 séances au S1. 1re séance : 26 septembre.

Musique et poésie : le Lied (Schubert et la mythologie)
Fériel Kaddour
Œuvres méconnues du répertoire schubertien – à l’exception notable de Ganymède et Prométhée, sur des poèmes de Goethe – les Lieder à thématique mythologique occupent pourtant une position cruciale dans la fabrique du genre. Œuvre de première jeunesse pour la plupart (Orphée, Atys, Memnon – sur des poèmes de Mayrhofer), elles témoignent des hésitations qui furent celles du compositeur, entre récit épique et scène dramatique, formes longues et formes brèves, voix narrative et voix incarnée. L’étude de ce répertoire sera l’occasion d’une réflexion sur la présence de l’Antiquité dans le premier romantisme allemand. Elle sollicitera des approches pluridisciplinaires (histoire littéraire, analyse musicale, etc.). Aucun prérequis n’est nécessaire, si ce n’est un goût prononcé pour ce répertoire musical.
Enseignement ouvert à tous, mais l’atelier est limité à 12 participants : inscriptions auprès de Fériel Kaddour.
Validation : travail écrit.
S2, jeudi, 16h30-19h30, salle de musique (46 rue d’Ulm, à gauche dans le hall d’entrée) 4 séances au S2 + un week-end délocalisé au mois de mai 2020 : 3 jours complets d’atelier. Première séance : 23 janvier. Calendrier des séances et du week-end à consulter sur le site du DHTA à la rentrée.

Rouvrir la Théorie esthétique : Adorno, l’art et les arts

Jacques-Olivier Bégot et Fériel Kaddour
Bien que les commémorations aient fini par devenir une « mode intemporelle », pour reprendre l’expression qu’Adorno appliquait au jazz, ce n’est pas d’abord le goût des anniversaires ou de l’histoire que Nietzsche qualifiait d’ « antiquaire »
qui invite à rouvrir la Théorie esthétiquecinquante ans après la mort de son auteur. Si, comme le montre notamment la chronologie des traductions, l’esthétique et la philosophie de l’art (et plus particulièrement les travaux consacrés à la musique) ont pendant longtemps constitué la voie royale de la réception d’Adorno en France, le récent regain d’intérêt pour la « Théorie critique » s’est concentré sur d’autres versants de l’oeuvre. Que ce renouvellement puisse également bénéficier à la Théorie esthétique, pour peu que l’on accepte de la rouvrir et de la relire (ce qui revient, en définitive, à rouvrir l’ensemble des écrits qu’Adorno a consacrés aux arts, des écrits musicaux aux Notes sur la littérature), telle est l’hypothèse que les séances de ce séminaire voudraient mettre à l’épreuve.
S1 et S2 (insécable), jeudi 16h-19h. Salle musique (46 rue d’Ulm). 8 séances annuelles. Calendrier et programme des séances communiqués à la rentrée.
 
PHILOSOPHIE
 
Nietzsche
Marc Crépon et Marc de Launay
Il s'agit d'un cours d'agrégation, préparant l'épreuve de commentaire de texte écrit de l'agrégation de philosophie. Il prendra donc en considération l'ensemble de l'œuvre de Nietzsche, conformément au programme, à l'exclusion des Fragments Posthumes.
S1, vendredi de 11h à 13h.
 
Georg Simmel : Philosophie des Geldes / La Philosophie de l’argent (chap. I et II)
Barbara Carnevali (EHESS) et Isabelle Kalinowski (CNRS /ENS)
Séminaire de préparation à l’agrégation de philosophie, ouvert à des non-agrégatifs sur demande auprès d’Isabelle Kalinowski (isabelle.kalinowski(at)ens.fr)
Les mercredis 6 novembre 2019, 13 novembre, 11 décembre, 18 décembre, 15 janvier 2020, 29 janvier de 16h à 20h, salle Sartre (département de philosophie).
 
Kant
Elena Partene
Ce cours portera principalement sur la place et le rôle de la Critique de la Faculté de Juger au sein de l'édifice critique kantien, et notamment sur son lien à la première Critique. En effet, la philosophie de Kant a souvent été lue comme une doctrine de l’objectivité visant à fonder la connaissance, telle qu’elle est mise en œuvre par la science. Ce cours se propose à la fois d’éclairer l’autre aspect de la philosophie kantienne, à savoir le pôle de ce qui résiste au procès d’objectivation, et d’étudier l’articulation qu’entretiennent ces deux aspects, objectivation et inobjectivable, au sein de la philosophie kantienne.
S2, vendredi de 11h à 13h.
 
Philosophies et esthétiques de l’espace autour de 1900
Séminaire du master Philosophie de PSL– ENS
Mildred Galland-Szymkowiak (CNRS, Laboratoire Thalim) et Isabelle Kalinowski (CNRS, Laboratoire Pays germaniques)
 
Dans les cinq ou six décennies entourant 1900 se développe, à la croisée des sciences, de la philosophie, de l’histoire et de la théorie des arts, une réflexion sur l’espace et sa construction ou constitution dans la perception et dans l’affect. Ce séminaire interdisciplinaire (esthétique, histoire de l’art, philosophie, études germaniques) se donne pour but de poser, à partir de recherches et de traductions en cours, des jalons quant à plusieurs questions centrales : comment la pensée de l’espace articule-t-elle les deux sens de l’esthétique – science du beau et de l’art, science de la perception ? Quelles circulations de concepts s’opèrent entre psychologie, histoire et théorie de l’art, esthétique philosophique au sujet de l’espace vécu et de la construction spatiale dans les arts (sculpture et architecture notamment) ? Comment concevoir la relation entre détermination aisthétique et détermination historique de la spatialité ? entre approche physiologique et approche psychique du rapport à l’espace ? Parmi les auteurs abordés : Gottfried Semper, Adolf Hildebrand, August Schmarsow, Theodor Lipps, Wilhelm Worringer, Carl Einstein ; parmi les thèmes : la pluridimensionnalité dans l’expérience de l’espace ; l’angoisse spatiale ; forces et formes ; la formation de l’espace architectural, etc.
S2, jeudi 9h30-13h les 23 janvier, 30 janvier, 27 février, 5 mars, 26 mars, 2 avril, salle Assia Djebar (29 rue d’Ulm)
 
 
HISTOIRE
 
 
Histoire transnationale de l’Allemagne : la république de Weimar
 
Marie-Bénédicte Vincent
Ce cours hebdomadaire explore l’histoire de l’Allemagne en se concentrant sur ses dimensions transnationales. Après avoir porté les années précédentes sur le XIXe siècle, sur l’Empire allemand et sur la période de l’après-1945, le cours s’intéressera cette année à la république de Weimar. Ce faisant, l’objectif n’est pas de retracer toute l’histoire des années 1918-1933, mais plutôt de découvrir et discuter une historiographie récente, qui privilégie d’autres échelles d’analyse que l’Etat et réfléchit aux circulations dépassant celui-ci. En s’appuyant sur des ouvrages publiés principalement dans les années 2000 et 2010, on étudiera tour à tour des objets culturels, des lieux, des acteurs, ou des dynamiques plus larges tels les organisations internationales, les échanges intellectuels et artistiques, les transferts de modèles et d’idées politiques, les réseaux économiques. Une lecture sera proposée en amont de chaque séance (la connaissance de la langue allemande n’est pas requise). Des visites d’institutions de recherche ou d’expositions en lien avec l’histoire de l’Allemagne sont prévues. Le programme sera disponible sur le site web du département début septembre. Ce cours est ouvert à tous. Il s’intègre entre autres dans le parcours interdisciplinaire « cultures germaniques » de l’ENS et dans le Master d’histoire transnationale de l’ENS sans s’y limiter.
Validation : exposé ou compte rendu de lecture.
S1, mardi, 13h00-15h00, salle d’histoire (escalier D, 2e étage). Première séance : 24 septembre 2019.
 
 
Atelier de recherche : la dénazification en zone française d’occupation en Autriche après 1945
Marie-Bénédicte Vincent
L’ouverture sans restriction des archives françaises relatives à la Seconde Guerre mondiale et à ses suites (arrêté du Premier Ministre du 24 décembre 2015), les efforts des services d’archives concernés pour faciliter l’accès aux fonds de l’administration de la zone française d’occupation en Allemagne et en Autriche après 1945 (plus de 250 000 dossiers de dénazification indexés au centre des archives diplomatiques de la Courneuve) ouvrent aujourd’hui de nouvelles perspectives de recherche sur l’épuration menée par les Français. Dans la lancée d’un colloque international qui s’est tenu en mars 2018, cet atelier de recherche, monté en partenariat avec le centre des archives diplomatiques de La Courneuve, vise à faire travailler un petit groupe d’élèves sur les archives de la dénazification en zone française d’occupation en Autriche. Il s’agira de réfléchir à partir de dossiers individuels nominatifs aux procédures juridiques et au fonctionnement des juridictions chargées de la dénazification. On s’interrogera aussi sur le recrutement et la remise en route des administrations et des secteurs professionnels dans l’immédiat après-guerre, dans un pays moins connu des Français que l’Allemagne et où la bibliographie est moins abondante. L’atelier est ouvert aux élèves du département d’histoire, aux étudiants du Master d’histoire transnationale et aux élèves des autres départements ayant fait de l’histoire. La compréhension de l’allemand écrit est préférable pour aborder les sources, qui sont principalement en français mais comportent ponctuellement des documents en allemand. Une présentation des études documentaires effectuées dans le cadre d’une journée de communication sur ces fonds en partenariat avec les Archives de La Courneuve est envisagée pour début 2020.
Validation : présentation d’un dossier documentaire.
S1, vendredi 9h-12h. 8 séances dont 4 aux archives diplomatiques de la Courneuve (accès par le RER B)
 
 
Histoire et mémoire du nazisme
Marie-Bénédicte Vincent
Ce séminaire hebdomadaire de recherche vise à introduire aux grandes questions historiographiques posées par le nazisme et sa mémoire. C’est pourquoi les séances analysent non seulement la période 1933-1945, mais aussi la manière dont celle-ci est perçue et traitée après l’effondrement du régime nazi. Cette année, le séminaire portera plus spécifiquement sur l’évolution de la mémoire du nazisme dans les deux Allemagne après 1945. Les séances alterneront entre conférences d’invités, présentation de l’historiographie et comptes rendus de lecture des participants. Le programme des séances sera consultable à partir de janvier 2020 sur le site du département d’histoire. Le séminaire ouvert aux élèves de l’ENS de toutes les disciplines et aux étudiants de Master. La connaissance de la langue allemande n’est pas requise.
Validation : un compte rendu d’ouvrage.
S2, mardi 13h00-15h00. salle d’histoire (escalier d, 2e étage)
 

HISTOIRE ET DROIT

 
L’université de Vienne, un creuset de la modernité (1867-1938)
Jean-Louis Halpérin, Marie-Bénédicte Vincent
Ce cours transdisciplinaire animé par Jean-Louis Halpérin (droit) et Marie-Bénédicte Vincent (histoire) examinera au cours de huit séances thématiques le rôle de l’Université de Vienne (et secondairement de Prague) dans l’élaboration de savoirs nouveaux et de courants scientifiques innovants au cours d’une période allant du compromis austro-hongrois de 1867 à l’Anschluss de 1938. Les séances questionneront la notion de modernité à partir de la place spécifique de cette université dans l’espace centre-européen, du recrutement d’étudiants et de professeurs, des mobilités et des échanges internationaux avec les universités européennes et américaines et des transferts culturels scientifiques. Un certain nombre de champs disciplinaires seront examinés, en particulier le droit, l’histoire, la psychologie ou la musicologie. Une place sera aussi accordée à la question de l’exil d’une partie des universitaires juifs persécutés par les nazis à partir de 1938. Le programme précis des séances sera disponible sur le site internet de l’ENS en décembre 2019. Le cours pourra être associé (sans obligation) à l’un des deux voyages d’études proposés au semestre 2 d’une part par les tuteurs d’allemand de l’ENS, d’autre part par le partenariat avec le Mémorial de la Shoah. Par ailleurs, ce cours pourra donner lieu à une validation d’expérience transdisciplinaire dans le diplôme de l’ENS.
Validation : un compte rendu écrit.
S2, 8 séances de 3 heures le vendredi de 14h à 17h.
 
 _________________
 
Nous incitons également vivement les étudiants intéressés à consulter le programme des séminaires proposés à l’ENS par l’UMR 8547 Pays germaniques (archives Husserl et transferts culturels) sur le site : http://www.umr8547.ens.fr, ainsi que les informations apportées sur les sites des différents départements concernés (DHTA, histoire, LILA, philosophie, sciences sociales).
 
L’ENS est membre du CIERA (centre interdisciplinaire d’études et de recherches sur l’Allemagne). Ce centre propose notamment des aides à la mobilité à partir du master, des ateliers de formation (master, doctorat, post-doctorat) ainsi que des financements pour l’organisation de colloques junior ouverts à toutes les disciplines. Plus d’informations sur le site www.ciera.fr, où vous pouvez également vous inscrire.
 
Liens utiles pour connaître l’agenda culturel parisien dans le domaine germanophone :

Maison Heinrich Heine : https://maison-heinrich-heine.org/
Institut Goethe : https://www.goethe.de/ins/fr/fr/sta...
Centre allemand d’histoire de l’art : https://dfk-paris.org/fr/page/dfk-p...
Forum culturel autrichien : http://www.austrocult.fr
Centre culturel suisse : http://www.ccsparis.com/
Centre historique allemand : https://www.dhi-paris.fr/fr/eveneme...
 
 

Compte rendu du voyage d’études sur le romantisme allemand à Heidelberg et Francfort (15 – 18 avril 2019)

compte rendu 2019


Compte rendu du voyage d’études « La Réforme | Luther et son héritage » (10 – 13 avril 2018)

compte rendu 2018


Compte rendu du voyage d'études à Göttingen et Kassel (26-29 juin 2017)

compte rendu 2017


Compte rendu du voyage d’études à Bonn et Cologne (10-15 avril 2016)

Compte rendu 2016


Compte rendu du voyage d’études à Munich (10-14 avril 2015)

Compte rendu 2015


Journées interdisciplinaires du parcours cultures germaniques

2016 : "L’idée de nature, entre poésie et musique." - Explication et interprétation de Lieder. - Programme de la journée

2015 : "Himmler en privé" - Programme et compte rendu de la journée

2014 : "Marianne et Germania", en présence d’Alexander Kluge - Compte rendu et textes des contributions

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS