Accueil Département Enseignants Enseignements Master Recherche Archives
> Archives > Année 2019-2020 > Motion du département Littératures et langage au sujet de la LPPR

Motion du département Littératures et langage au sujet de la LPPR

Motion du département Littératures et langage au sujet de la LPPR
 
 
Le conseil du département « Littératures et Langage » de l’Ecole normale supérieure tient à manifester son inquiétude la plus vive à la lecture des rapports préalables au futur projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR). Nous nous opposons notamment aux orientations suivantes :
• la remise en cause du statut des enseignant.e.s-chercheur.e.s avec la suppression de la clause d’accord des interessé.e.s pour la modulation des services et la disparition de la référence aux 192 heures (équivalent TD) ;
• la suppression de la procédure de qualification par le CNU ;
• l’amplification croissante de la contractualisation dans l’Enseignement supérieur et la recherche pour toutes les catégories de personnels, qui ne peut que favoriser dans bien des cas une précarisation des emplois ;
• la volonté de privilégier de manière disproportionnée les financements sur projets alors que les budgets pérennes sont le plus souvent insuffisants ;
• l’incitation de plus en plus forte à articuler la recherche à des priorités nationales prédéfinies au détriment des libertés académiques les plus fondamentales.

Il importe au plus haut point d’être vigilants quant aux conséquences globales de telles propositions : si elles devaient acquérir force de loi, elles conduiraient à une remise en cause délétère du statut d’enseignants.e-chercheur.e. et auraient, à n’en pas douter, des répercussions négatives sur la qualité de la formation qu’ils dispensent et sur celle des recherches qu’ils développent. »
 
La motion est approuvée à l’unanimité par le conseil de département réuni le 6 février 2020.
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS