Accueil Département Enseignants Enseignements Master Recherche Archives
> Enseignements > Cours et séminaires > Cours et séminaires 2020-2021

Cours et séminaires 2020-2021

 
Les informations relatives aux horaires et aux salles, voire aux modalités d'enseignement à distance, seront progressivement complétées sur cette page. 
 
Consultez également la page des Cours et séminaires associés (ITEM, Lattice)
 
 
*
 

  /COURS ET SÉMINAIRES COLLECTIFS ET TRANSVERSAUX

Monuments littéraires
Cours collectif du département Référent : Thomas Conrad - S1 et S2
6 ECTS. Validation par assiduité. Ce cours ne donne pas lieu à une évaluation notée : il ne peut donc en aucun cas être validé dans le cadre d'un cursus de Master.
Lais de Marie de France ; Faust de Goethe ; La Vie est un songe de Calderón de la Barca ; Dom Juan de Molière ; Cahier d’un retour au pays natal d'Aimé Césaire, Nous trois de Jean Echenoz, etc.


Affaires littéraires
Séminaire mensuel consacré à ce qui fait l’actualité de la littérature de langue française, anglaise, etc. Référent : Marc Porée
Mercredi, 10h-12h, mensuel
Affaire : objet correspondant à un désir (« J’ai votre affaire ») ; ce qu’une personne trouve conforme à son intérêt ou qui répond à son besoin (« J’en fais mon affaire »). Affaires : sanitaires, environnementales, médiatiques, politico-judiciaires, criminelles… À faire : hier, aujourd’hui, demain, la littérature ne vaut que si elle fait, et que si on en fait, quelque chose : « La culture littéraire n’est pas qu’une affaire de livres » (Lionel Ruffel)


“Make it new !” Traduire la poésie (textes, histoires, théories)
Cours collectif du département Référents : Roland Béhar, Nathalie Koble - S2
Jeudi, 14h-16h, salle Celan


Résidence de traduction poétique.
Séminaire hors-les-murs, au Collège international des traducteurs littéraires (Arles), organisé par le département Littératures et Langage en partenariat avec l’association ATLAS. Le nombre de participants sera limité à 10. Référents : Nathalie Koble, Roland Béhar, Agnès Derail - S2


Masterclass d’écriture littéraire
Référentes : Nathalie Koble, Déborah Lévy-Bertherat - S2
Lundi, 16h-18h, hebdomadaire


Genèse des textes et des formes
Référents : P. M. De Biasi, N. Ferrand, P. Hersant, N. Mauriac (ITEM) - S1
Jeudi, 11h-13h
6 ECTS


Séminaire « (D)Écrire le monde »
Référents : Mandana Covindassamy, Anca Dan, Georges Tolias - S2

Séminaire de recherche DSA-Littérature et langages-PSL-Translitterae
Validation : assiduité et devoir écrit à la maison, sur un sujet lié à la fois au séminaire et au thème de recherche de l’étudiant, discuté au préalable avec les trois responsables du séminaire.

Comment imaginer, décrire ou expliquer le monde ? De l’Antiquité jusqu’au XIXe siècle, les hommes ont envisagé des méthodes et des modes divers, empiriques ou rationnels, que nous nous proposons d’explorer dans ce séminaire, avec tous ceux qui se passionnent pour l’histoire des savoirs et des littératures. L’objectif premier est de permettre à tous une familiarisation avec les différentes représentations du monde, sous différents formats (texte oral, écrit ou inscrit, carte, globe, espace aménagé), susceptibles d’être transposés dans une création littéraire. Ces représentations seront discutées dans des perspectives transdisciplinaires et transnationales, par nos invités, littéraires et scientifiques, antiquisants, médiévistes et modernistes.
Site internet : http://www.archeo.ens.fr/Seminaires.html


Dans l’atelier d’une traductrice
Patrick Hersant (ITEM / Université Paris 8)
S1, Vendredi 15-18, cours hebdomadaire
6 ECTS (Validation : travail personnel écrit). Validation possible dans le cadre des UE libres du parcours de Master "Littératures : théorie, histoire"

Ce séminaire, qui peut être validé dans le cadre des enseignements du Master Littératures, se déroulera en deux temps distincts – méthodologie et pratique – visant à établir les bases d’une « génétique des traductions », approche critique dont l’émergence coïncide avec une réévaluation de la créativité des traducteurs et avec l’apparition récente des translator studies.
Séances 1 à 6 : découverte et analyse des documents de travail de quelques éminents traducteurs littéraires : notes préparatoires, brouillons, dactylographies, jeux d’épreuves, contrats, correspondances ; et présentation des outils méthodologiques nécessaires pour pratiquer une génétique des traductions.
Séances 7 à 12 : déchiffrement collectif de la traduction française d’une nouvelle de la romancière américaine Kay Cicellis (The Excursion, 1954) par Ludmila Savitzky. Les manuscrits de la traduction (premier jet et dactylographie) seront projetés sur grand écran, et les étudiants seront invités à les déchiffrer et à les commenter ; en fin de semestre, l’édition génétique collective de cette traduction inédite sera mise en ligne.

 

 

  /LITTÉRATURE FRANÇAISE 

Mouvements littéraires européens : Mallarmé et le symbolisme européen
Dominique Combe - S1
Jeudi, 16h-18h, hebdomadaire, salle Celan, à partir du 24 septembre 2020
6 ECTS (Validation : travail personnel écrit ou oral)
Tronc commun du Master “Littératures” ; ouvert sur inscription et dans la limite des places disponibles aux étudiants des autres parcours ENS/PSL et du DENS.

La publication des Fleurs du mal, en 1857, a marqué la naissance à Paris de la “poésie moderne” qui, selon le critique Hugo Friedrich, prend “une dimension européenne”. Dans les années 1880, Mallarmé réunit dans son salon, rue de Rome, poètes et artistes venus de Bruxelles, de Londres, de Berlin ou de Vienne, qui contribuent à la diffusion du mouvement symboliste à travers l’Europe et au-delà. Dans la filiation de Baudelaire, le recueil des Poésies, le poème visuel Un Coup de dés, mais aussi les proses critiques et théoriques de Divagations jouent un rôle décisif dans le renouvellement de la poésie et la naissance des avant-gardes en Europe au tournant du siècle.
Texte de référence :
Mallarmé, Poésies et autres textes, édition D.Leuwers, Livre de poche, 1998
Autres textes :
M. Décaudin, Anthologie de la poésie française du XIXe siècle, II – de Baudelaire à Saint-Pol Roux, Poésie/Gallimard, 1992
Apollinaire, Alcools (1913), Livre de poche, 2014
Baudelaire, Les Fleurs du mal (1857), Livre de poche, 1992 ; Le Spleen de Paris (Petits poèmes en prose) (1869), Livre de Poche, 2003
Claudel, Cinq grandes Odes (1910), Poésie/Gallimard, 1975 ; Connaissance de l’Est (1900), Poésie/Gallimard, 1974
Corbière, Les Amours jaunes (1873), Livre de poche, 2003
Laforgue, Les Complaintes (1885), Poésie/Gallimard, 1991
Lautréamont, Les Chants de Maldoror (1869), Poésie/Gallimard, 1973
Rimbaud, Poésies – Une saison en enfer – Illuminations, Poésie/Galimard, 1999
Verlaine, Fêtes galantes, Romances sans paroles, Poèmes saturniens, Poésie/Gallimard, 1973
Valéry, La Jeune Parque (1917), Poésie/Gallimard, 1974 ; Poésies (1929), Poésie/Gallimard, 1976
T.S. Eliot, La Terre vaine (1922), trad. fr., Points/Seuil, 2014
H. von Hofmannsthal, Lettre de Lord Chandos (1902), trad.fr., Poésie/Gallimard, 1992
M. Maeterlinck, Serres chaudes (1889), Poésie/Gallimard, 1983
E.Nelligan, Poésies complètes (1902), La Table ronde, 1998
R.-M. Rilke, Elégies de Duino – Sonnets à Orphée (1923), trad. fr., Poésie/Gallimard, 1994 ; Vergers – Quatrains valaisans (1926), Poésie/Gallimard, 1978
G. Rodenbach, Bruges-la-Morte (1892), Garnier-Flammarion, 1998
G. Ungaretti, Vie d’un homme – Poésie 1914-1970, trad. fr., Poésie/Gallimard, 1973
E. Verhaeren, Les Campagnes hallucinées (1893), Les Villes tentaculaires (1895), Poésie/Gallimard, 1982
W.B. Yeats, Quarante-cinq poèmes, trad. fr., Poésie/Gallimard, 1993
Cinq poètes russes du XXe siècle (Blok. Akhmatova. Mandelstam. Tsvétaïéva. Brodsky, présentation et choix de Jean-Baptiste Para, Poésie/Gallimard, 2007


Poétiques de la Négritude
Dominique Combe - S2
Cours Master 2 « Littératures », ouvert aux étudiants des autres parcours ENS/PSL et DENS, sur inscription et dans la limite des places disponibles ; jeudi, 16h-18h, salle Celan, à partir du 21 janvier 2021 ; validation : travail personnel oral ou écrit (6 ECTS)
Le mot « négritude », inventé à Paris par Césaire et Senghor dans les années 30, s’est imposé après la publication du Cahier d’un retour au pays natal, en 1939. En 1948, Senghor publie une Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, accompagnée d’une préface retentissante de Sartre, « Orphée noir », qui place la poésie sous le signe du « racisme antiraciste » et du combat anti-colonialiste. Les auteurs francophones d’Afrique subsaharienne, de Madagascar et des Antilles réunis par Senghor sont représentatif de la diversité et de la richesse du mouvement international de la négritude. Le cours étudiera les enjeux poétiques, philosophiques et politiques de ce mouvement, à travers l’analyse de poèmes de l’anthologie, qui seront replacés dans l’histoire transnationale de « l’Atlantique noir », entre l’Europe, l’Afrique et les Amériques.
Texte de référence :
SENGHOR Léopold Sédar , Anthologie de la nouvelle poésie nègre et malgache de langue française, précédée d’ « Orphée noir » par Jean-Paul Sartre (1948) réédition PUF, « Quadrige », 2015.
Textes à lire  :
CESAIRE Aimé, Cahier d’un retour au pays natal, Paris, Présence africaine, 1986.
DAMAS Léon-Gontran, Pigments, Névralgies, Présence africaine, 1972.
FANON Frantz, Peau noire, masques blancs (1952), rééd. Seuil, « Points », 2015.
SENGHOR Léopold Sédar, Poèmes, Paris, Seuil, 1964, rééd. « Points ».


Littérature et philosophie
Dominique Combe, avec Jean-Charles Darmon - S2
Lundi, 16h-18h, hebdomadaire, salle Celan
6 ECTS (Validation : travail personnel écrit ou oral)
Cours tronc commun du Master “Littératures”, ouvert sur inscription aux étudiants des autres parcours ENS/PSL et du DENS dans la limite des places disponibles.

 • Jean-Charles Darmon : La Fontaine
 • Dominique Combe : Yves Bonnefoy, poésie et philosophie
Etudiant de Gaston Bachelard et de Jean Wahl à la Sorbonne, Yves Bonnefoy (1923-2016) entre en poésie après-guerre sous le signe du surréalisme, mais aussi de la philosophie de Platon, Plotin, Hegel et Kierkegaard. Le volume des Poèmes (1978) s’ouvre ainsi sur un poème en prose intitulé “Anti-Platon” (1947), qui fait écho aux essais dédiés à “l’’improbable, c’est-à-dire ce qui est” et à un “grand réalisme”. En exergue à Du mouvement et du l’immobilité de Douve, Bonnefoy place une phrase de la Phénoménologie de l’Esprit. Essayiste, historien et critique d’art, traducteur, professeur au Collège de France, Bonnefoy dénonce le “leurre” du concept pour faire de la poésie une voie d’accès à la “présence”.
Textes de référence :
- Poèmes (1978), Poésie/Gallimard, 1982
- L’Improbable (1959) et autres essais, Gallimard, Folio essai, 2002
- L’Arrière-pays (1972), Poésie/Gallimard, 2005


Balzac en perspective (séminaire de recherche)
Thomas Conrad - S1 et S2


Approches du récit
Thomas Conrad, avec Philippe Roussin (EHESS/CNRS) - S1


Le roman comme création de monde 
Thomas Conrad - S2


Agrégation : Mauprat, de George Sand
Thomas Conrad - S1 et S2


Figurations du libertinage au XVIIe siècle en France, d’un genre à l’autre
Jean-Charles Darmon - S1


Séminaire « Passions et émotions à l’âge classique, entre philosophie et littérature : le discours des passions » 
Jean-Charles Darmon (USR République des savoirs/CRRLPM) et Dan Arbib (Département de philosophie, USR République des savoirs/Mathesis) - S2


Séminaire « Littérature et morale à l’âge classique »
Jean-Charles Darmon (USR République des savoirs/CRRLPM), Emmanuel Bury (Université de Paris Sorbonne/CELLF, membre associé du CRRLPM) et Charles-Olivier Stiker Metral (USR République des savoirs/CRRLPM) - S2


Agrégation : Casanova, Histoire de ma vie (préparation à l’oral)
Jean-Charles Darmon - S2


Traduire la Dame à la Licorne et le Beau Chevalier au Lion. Cours d’inititiation et de perfectionnement à la langue médiévale.
Nathalie Koble - S1
Lundi, 10h30-12h30, salle Celan - premier cours : 21 septembre 2020
6 ECTS (Validation : contrôle continu : traduction en équipe des insertions lyriques que s’échangent les amants du roman)

Le cours commencera par une introduction à la naissance du français comme langue d'écriture et sera consacré à l’étude de la littérature médiévale dans ses contextes : manuscrit, linguistique, historique, culturel et poétique. L’œuvre médiévale, mouvante, s’inscrit dans une tradition que chaque version manuscrite soumet à déplacement et réinvention. Dans le prolongement de l’an passé, l’atelier s’attachera à la lecture d’une fiction amoureuse du XIVe siècle dont la traduction en français est encore inédite, la Dame à la Licorne et le Beau Chevalier au Lion, roman d’éducation sentimentale, manuel à la fois critique et ludique des jeux de rôle courtois pour les hommes et les femmes. Le texte permettra d’engager une réflexion sur la courtoisie et ses modèles d’écriture, romanesques et poétiques. NB : le cours est ouvert à tous les élèves et étudiant.e.s de l’ENS (y compris aux élèves de la Sélection internationale et aux pensionnaires étrangers/ères intéressé.e.s).


Mémoire de la littérature médiévale : le récit court, court (XIIe-XVe siècle, et au-delà). Cours d’initiation et de perfectionnement 
Nathalie Koble - S2
Jeudi, 10h30-12h30, salle Celan - premier cours : 21 janvier 2021
6 ECTS (Validation : travaux sur corpus : manuscrits, traductions, ouvrages critiques, adaptation, création)

Dans La lettre et la voix, ouvrage de référence consacré à la littérature du Moyen Age (1987, Seuil), Paul Zumthor entourait de guillemets le mot littérature : La « littérature » médiévale fut l'œuvre de la voix, non de la lettre : ce n’était donc pas une « littérature », encore moins une « écriture » ou un « texte », nous dit-il. Ce retour distancié sur la définition de ce qu’est la littérature, son histoire, son émergence et les présupposés qui fondent nos études littéraires fut crucial, et reste aujourd’hui fondamental, à l’heure des humanités numériques. La littérature médiévale – ses matières, ses poétiques, ses ateliers, ses lieux de diffusion, sa réception, ses usages – était fondée sur une institution et un art : la mémoire, dont la voix, mais aussi le geste et l’image, étaient les véhicules privilégiés. Une circulation diffuse, multiple, multimédiale et multilingue, caractérise la vie des corpus de fiction au Moyen Age. Les genres de récit bref (lai, conte, nouvelle, vie de saint.e ou de poète, dit, fabliau, etc.) amplifient cette dynamique de mise en réseau, que les recueils manuscrits rendent à leur tour sensibles. Le séminaire s’attachera cette année, dans le sillage d’une expérience inédite de récriture contemporaine du Décaméron de Boccace, spécifiquement à la mémoire de ces récits brefs, qui pallient leur brièveté par la mise en œuvre de stratégies mémorielles, et trottent encore dans nos têtes. Le cours s’ouvrira le 13 mars 2020 sur une journée d’étude et un exposition dans la salle historique de la Bibliothèque des Lettres : « Ut musica poiesis », organisée dans le cadre du séminaire collectif « Le Moyen Age pour laboratoire : l’invention théorique de la littérature médiévale ». NB : ce cours est validable dans le cadre du Diplôme de l’ENS, du Master de Littératures du LILA et dans celui du Master d’Etudes médiévales cohabilité ; il est accessible à tous les étudiant.e.s de PSL sans prérequis.


Cours d'agrégation : Villon
Nathalie Koble
Mardi, 10h30-12h30 - premier cours : 22 septembre 2020


Le Moyen Age pour laboratoire. L’invention théorique de la littérature médiévale
Nathalie Koble, avec Amandine Mussou et Florent Coste - S2
Jeudi, 16h30-19h (ENS-Université Diderot). Première séance : janvier 2020

Séminaire de recherche, dans le sillage du numéro « Le Moyen Âge pour laboratoire » (Fabula LHT, n°20, http://www.fabula.org/lht/20/). Pour le programme, voir le carnet d’hypothèses : medielab.hypotheses.org


Médiévie : actualités de la recherche en langue et littérature médiévales
Nathalie Koble - S1-S2
Lundi, 16h-18h, par quinzaine, couloir recherche Lettres

Séminaire annuel de recherche réservés aux médiévistes.

 

 

  /LANGUE FRANÇAISE

Linguistique et stylistique : formation accélérée
Anne-Marie Paillet - S1
Mardi, 14h-16h - premier cours : 22 septembre 2020 6 ECTS (Validation : un écrit)


Approche linguistique et stylistique du texte littéraire
Anne-Marie Paillet - S2
Mardi, 14h-16h - premier cours : 26 janvier 2021 6 ECTS (Validation : un écrit ou un oral)


Atelier de diction théâtrale
Anne-Marie Paillet - S1 et S2
3 à 6 ECTS par semestre Mardi, 16h - 17h30 - premier cours : 22 septembre 2020 Spectacle « Moi, narcissique ? » (de La Fontaine à Devos) prévu pour la semaine de la rentrée


Agrégation : Langue française (Boileau et George Sand)
Anne-Marie Paillet
Vendredi 11h -13h - premier cours : vendredi 25 septembre 2020

 

 

  /LITTÉRATURE GÉNÉRALE ET COMPARÉE 

Séminaire de littérature comparée. L’île des enfants : espace imaginaire et politique de l’aventure
Déborah Lévy-Bertherat - S1
Mercredi 10h30-12h30, Salle Celan, hebdomadaire


Séminaire de littérature comparée. La violence des mères, III. Explorer l’abjection Déborah Lévy-Bertherat - S2 
Mercredi 10h30-12h30, Salle Celan, hebdomadaire


Séminaire de recherche « Littérature et culture d’enfance » Déborah Lévy-Bertherat, ENS-AFRELOCE - S1 et S2
Samedi, 10h-13h, salle Celan, mensuel


Agrégation de Lettres modernes, littérature comparée. « Solitude et communauté dans le roman » Déborah Lévy-Bertherat - S1 et S2 Jeudi 10h30-12h30, Salle des Résistants, hebdomadaire 

 

 

  /LITTÉRATURE ALLEMANDE

L’espace littéraire  : texte, carte, image
Mandana Covindassamy - S1
Lundi, 11h-13h, premier cours le 21 septembre 2020
6 ECTS (Validation : exposé et mini-mémoire)

Après une mise au point conceptuelle autour des théories de l’espace littéraire, nous étudierons l’articulation de la linéarité discursive et de l’espace de la page en accordant une attention particulière au lien texte-image ainsi qu’à la détermination de certains textes par la pensée cartographique. Le corpus sera largement tiré de la littérature germanophone (Goethe, Chamisso, Sebald, Kluge, Yoko Tawada).
Séminaire en français accessible à tous. Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Le roman de formation depuis Goethe
Mandana Covindassamy - S2
Lundi, 11h-13h, premier cours le 18 janvier 2021
6 ECTS (Validation : exposé et mini-mémoire)

Nous étudierons la catégorie centrale du Bildungsroman, toujours actuelle dans la recherche comme en témoigne la parution récente de l’ouvrage de Franco Moretti Le roman de formation, en nous penchant sur sa place dans l’histoire du genre romanesque, sur son lien avec la notion de Bildung ainsi que sur sa relation avec les catégories voisines que sont le roman d’éducation ou le roman d’apprentissage. Nous étudierons notamment (mais pas uniquement) le rôle déterminant du roman Les années d’apprentissage de Wilhelm Meister (Wilhelm Meisters Lehrjahre) de Goethe dans la constitution de ce genre.
Séminaire en français accessible à tous. Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Atelier de traduction allemand-français : récit de fiction
Mandana Covindassamy - S1
Mardi, 14h-16h, premier cours le 22 septembre 2020
Cet atelier de traduction aura pour horizon les possibilités d'interprétation de l'original par la traduction. Ce semestre, nous traduirons des chapitres de Peter Schlemihls wundersame Geschichte d’Adelbert von Chamisso (1813). Au cours des premières séances, le récit sera introduit, puis nous procéderons à la traduction du texte. Chaque étudiant produira sa propre traduction. Enfin, l’analyse croisée de traductions multiples permet de découvrir l’original sous un nouveau jour – telle est l’hypothèse de travail qui rend productive les différences linguistiques et culturelles entre l’original et la traduction. Le cas de Chamisso, auteur de langue maternelle française qui écrivit en allemand et dont ce récit fut tout d’abord traduit en français par son frère avec sa collaboration, offre un champ particulièrement riche pour l’étude du passage entre les langues.
Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Atelier de traduction allemand-français : théorie littéraire et traduction (18e-19e siècles)
Mandana Covindassamy - S2
Mardi, 14h-16h, premier cours le 19 janvier 2021
Au tournant du 18e et du 19e siècle, le monde germanophone est gagné par un intérêt majeur pour les cultures étrangères et pour la traduction qui vient nourrir sa réflexion théorique sur la littérature. Nous tâcherons d’en comprendre les enjeux par une approche double, théorique et pratique. Nous étudierons les enjeux de la pratique de la traduction à cette époque. Dans le prolongement de l’atelier mené au S1 de l’an dernier, nous poursuivrons la traduction de « Etwas über William Shakespeare bey Gelegenheit Wilhelm Meisters » d’August Wilhelm Schlegel.
Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Entre Réforme, Humanisme et Renaissance : les genres narratifs de langue allemande en prose du 16e siècle 
Verena Richter - S1
Lundi, 14h-16h, premier cours le 21 septembre 2020
L’idée que l’on se fait de la littérature en langue allemande du 16e siècle reste souvent étroitement liée aux bouleversements religieux, socio-politiques et socio-économiques de l’époque, c’est-à-dire à la traduction de la bible par Luther donnant ainsi un fondement essentiel à un standard linguistique commun, à la circulation des tracts faisant de la Reforme le premier évènement médiatique des temps modernes ou, si on est amatrice ou amateur des opéras de Wagner, au Meistersang qui s’y trouve à son apogée. Ce séminaire se proposera d’élargir ce regard sur la littérature germanophone de ce siècle en prenant comme point d’appui des textes narratifs en prose, champ d’une certaine innovation au sein du Sainte Empire grâce à une pratique de la traduction dont les acquis peuvent se mélanger avec des formes narratives en partie encore médiévales et enracinées dans la culture populaire. Seront abordés des genres tel que le fabliau (Jörg Wickram et Hans Sachs), le ‹Volksbuch› (Fortunatus, 1509, et Historia von D. Johann Fausten, 1587) ou le récit d’aventure et de découverte (Hans von Staden) par lequel la littérature germanophone participe également à la narrativisation de l’exploration du ‹Nouveau Monde›. La lecture des textes proposés nous aidera non seulement à approfondir notre connaissance de ce siècle, mais en même temps à mieux comprendre l’enjeu des trois termes de ‹Reforme›, d’‹Humanisme› et de ‹Renaissance› par rapport à une littérature si peu qualifiée de ‹renaissante›.
Le séminaire se tiendra en allemand. Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Littérature et exil
Theresa Wagner - S2
Vendredi, 11h-13h, premier cours le 22 janvier 2021
Ce séminaire se propose d’étudier le thème de l’exil dans la littérature allemande. Pour brosser le portrait de cette tradition littéraire, nous travaillerons à partir d’une sélection de textes et il s’agira d’en évoquer des moments majeurs. Nous partirons du 19e siècle avec des écrits de Heinrich Heine, puis nous nous intéresserons aux écrits d’exil pendant la période du national-socialisme notamment avec des œuvres de Bertolt Brecht, Anna Seghers et Klaus Mann. Nous examinerons ensuite la production littéraire contemporaine qui met au centre des géographies et temporalités nouvelles (Abbas Khider, Saša Stanišić et Terézia Mora) et nous mettrons au jour les procédés narratologiques spécifiques de ces écritures de l’exil. Il s’agira d’étudier également des tendances nouvelles dans la recherche sur la littérature d’exil en Allemagne et de discuter les terminologies qui ont cours dans la critique littéraire actuelle.
Le séminaire se tiendra en allemand. Validation possible pour la mineure « cultures germaniques ».


Cours d’agrégation d’allemand (réservés aux agrégatifs) :
Eneasroman
de Heinrich von Veldeke
La Réforme protestante et les débuts de la confessionnalisation
Clavigo
et Torquato Tasso de Goethe
Also sprach Zrathustra de Nietzsche
La « révolution industrielle » en Allemagne
Sarah Kirsch
Version écrite (Mandana Covindassamy)
Version orale (Mandana Covindassamy)
Thème écrit (Verena Richter)
Thème oral (Theresa Wagner)


Séminaire Paul Celan Bertrand Badiou - S1-S2 

 

 

  /LITTÉRATURE ANGLOPHONE

Grands Textes Anglophones : Distance – Banishment – Distancing
Marc Porée - S1
 Mardi, 14h-16h

Programme : William Shakespeare : King Lear ; John Keats, Selected Letters ; Mary Shelley, Frankenstein ; Isaac Asimov, The Naked Sun. Le cours se fait en anglais.


Disparition
Marc Porée - S2
Mardi, 14h-16h

Choix de textes, à chaque fois courts, en lien avec l’absence, la disparition, l’extinction, signés : William Wordsworth, John Keats, Mary Shelley, E.A. Poe, Virginia Woolf, Henry James, Agatha Christie, D.H. Lawrence, Samuel Beckett, Toni Morrison, Michael Ondaatje… Les supports théoriques seront empruntés à Mallarmé, Freud, Benjamin, Blanchot, Barthes, Cixous… Le cours se fait en anglais.


Agrégation d’anglais 
Marc Porée - S1 et S2
Mardi, 10h-12h

Cours de version ; E. M. Forster, Howards End ; George Eliot, Middlemarch ; épreuve hors programme


Fiction contemporaine de langue anglaise
Agnès Derail, Marc Porée - S2
Lundi, 14h-16h

Salman Rushdie, The Satanic Verses, 1988 ; Kazuo Ishiguro, The Remains of the Day, 1989 ; Will Self, Umbrella, 2012 ; Zadie Smith, N/W, 2012 ; John Edgar Wideman, Brothers & Keepers, 1984 ; Raymond Carver, Short Cuts, 1993 ; Philip Roth, American Pastoral, 1997 ; Paul Auster, 4321, 2017. Le cours se fait en anglais.


Séminaire « Bêtes de Lettres » (II). L’animal dans la littérature de langue anglaise
Agnès Derail - S1
Jeudi, 11h-13h


Atelier de traduction (suite et fin) : The Heroic Slave, Frederick Douglass
Agnès Derail - S1
Lundi, 16h-18h


Introduction à la poésie américaine
Agnès Derail - S2
Jeudi, 11h-13h


Version (Agrégation de Lettres modernes)
Agnès Derail
Lundi, 14h-16h


Agrégation d’anglais : Henry James, The Wings of the Dove
Agnès Derail - S1
Vendredi, 14h-17h


Agrégation d’anglais : John Ashbery, Self-portrait in a Convex Mirror
Agnès Derail - S2
Vendredi, 14h-17h


La narratologie et le roman policier / Narratology and the detective novel
Daisy Gudmunsen

 

 

  / DOMAINE HISPANOPHONE

Moyen Âge ? Renaissances ? Littératures romanes méridionales, XIIe-XVIe siècles
Roland Béhar - S1 et S2


L'art de la nouvelle espagnole (XVIIe siècle) : María de Zayas (agrégation d'espagnol, ouvert à tous)
Roland Béhar - S1


Littératures du Río de la Plata au miroir de l'Europe, XIXe-XXe siècles
Roland Béhar - S1 et S2


Version espagnole (agrégation de Lettres modernes, ouvert à tous)
Roland Béhar - S1


Version espagnole classique (agrégation d’espagnol, ouvert à tous)
Roland Béhar - S1


Atelier de traduction
Roland Béhar - S1 et S2


Des scènes aux textes : introduction au théâtre du Siècle d’Or
Héctor Ruiz (cours en espagnol) - S1


Lectures de théâtre en langue espagnole (XVIe-XXIe siècles)
Héctor Ruiz (cours en espagnol) - S2


 

 

  / LITTÉRATURE ITALIENNE

Casanova romancier. Récits italiens et Icosameron
Pierre Musitelli - S1
Mardi, 11h-13h, salle Celan, par quinzaine

6 ECTS (validation : assiduité et remise d’un commentaire de texte écrit en fin de semestre)

« Pour lire jusqu’au bout l’Icosameron, ce monstre de roman utopique, il faudrait la patience d’un agneau revêtu de la peau d’un âne », assène Stefan Zweig. Passant outre cet anathème, nous redécouvrirons ce roman français de Casanova, ainsi que les quatre autres qu’il rédigea en italien (Il duello, Lettere della nobil Donna, Di aneddoti viniziani, Né amori né donne). Souvent ignorés, parfois vilipendés (« laborieuse besogne alimentaire », « épouvantable fatras défiant toute lecture suivie », A. Buisine), ces écrits sont restés dans l’ombre de l’Histoire de ma vie, que certains préfigurent. L’objectif de ce cours sera notamment de cerner la place que ces textes occupent dans l’œuvre protéiforme de l’écrivain et, plus largement, dans l’histoire de la forme romanesque en Italie au XVIIIe siècle. Cours en français. Les extraits de textes italiens seront présentés en version bilingue.
Editions suggérées :
Jcosaméron ou Histoire d'Edouard et d'Elisabeth qui passèrent quatre-vingts-un ans chez les Mégamicres, habitans aborigènes du Protocosme dans l'intérieur de notre globe, trad. de l’anglois par Jacques Casanova de Seingalt, 5 tomes, Prague, Imprimerie de l’Ecole normale, 1787 (disponible sur Gallica).
• Giacomo Casanova, Romanzi italiani, éd. Paolo Archi, introd. Luca Toschi, Florence, Sansoni Editore, 1984, réed. 1990.


Droit et littérature. Les sources juridiques des Fiancés de Manzoni : la peste de 1630 et le procès des onctions maléfiques
Pierre Musitelli - S2, par quinzaine
Mardi, 11h-13h, salle Celan, par quinzaine
6 ECTS (validation : assiduité et remise d’un commentaire de texte écrit en fin de semestre)
Quels liens unissent la grande peste de Milan de 1630, une terrible erreur judiciaire, un plaidoyer contre la torture composé par Pietro Verri, figure de proue des Lumières italiennes, et le plus célèbre des romans italiens, Les Fiancés d’Alessandro Manzoni ? L’objet de ce cours sera d’examiner les fliliations intellectuelles, littéraires, juridiques, génétiques entre trois grands textes italiens des XVIIIe et XIXe siècles : les Observations sur la torture de Pietro Verri, texte posthume rédigé en 1776-1777 qui retrace le procès intenté par le Sénat de Milan contre des hommes soupçonnés d’avoir diffusé la peste au moyen d’un onguent maléfique - un grand texte des Lumières italiennes avec Des Délits et des peines de Beccaria (1764) ; Les Fiancés, grande fresque romanesque située dans la Lombardie du XVIIe siècle ; et l’Histoire de la colonne infâme, initialement conçue par Manzoni comme un chapitre des Fiancés et fondée à l’instar du texte de Verri sur le compte rendu du procès, de la torture et de l’exécution des supposés propagateurs de peste. Ce parcours entre Lumières et Romantisme nous conduira a aborder la question du rapport entre vérité et justice (les Observations de Verri sont un texte puissant sur les superstitions populaires et les profits qu’en tire le pouvoir judiciaire), sur les fondements modernes de l’humanisme pénal et plus largement sur l’articulation entre droit et littérature. Cours en français. Les extraits des textes italiens seront présentés en version bilingue.
Editions suggérées
 :
• Pietro Verri, Osservazioni sulla tortura. In appendice, testi di Pietro Verri, Cesare Beccaria e Joseph von Sonnenfels, éd. Silvia Contarini, Milan, BUR Rizzoli, 2011 // Observations sur la torture, trad. F. Bouchard, Paris, Hamy, 1992.
• Alessandro Manzoni, I promessi sposi. Storia della colonna infame, éd. Salvatore Silvano Nigro, Turin, Einaudi, 2015 // Les Fiancés, trad. Y. Branca, Paris, Gallimard, 1995 ; Histoire de la colonne infâme, trad. C. Mileschi, Bruxelles, Zones sensibles, 2019.


Atelier de traduction : traduction à partir des manuscrits autographes d’un recueil de Lettres choisies sur Rome (1765-1775)
Pierre Musitelli - S1 et S2
Vendredi, 9h-11h, salle Césaire, cours hebdomadaire. Premier cours : 25 septembre 2020. 
6 ECTS par semestre (validation en contrôle continu : assiduité en cours et préparation des traductions à chaque séance).

Nous poursuivons et achèverons sans doute la traduction collective d'un choix de lettres du XVIIIe siècle portant sur Rome, en vue de leur publication en recueil (Lettres sur Rome, 1765-1775, choix de lettres tirées des correspondances d'Alfonso Longo, Pietro Verri et Alessandro Verri). L'originalité de cet atelier est de proposer comme texte source les copies manuscrites des lettres à traduire : un travail de transcription / déchiffrement est donc au programme des séances. Un bon niveau de compréhension écrite de l’italien est recommandé, ainsi qu’une très bonne maîtrise du français. Ce cours peut être validé en tant qu’enseignement semestriel obligatoire de langue vivante dans le cadre du Diplôme de l’ENS.


Agrégation : version italienne 
Pierre Musitelli - S1
Lundi, 14h-16h.
6 ECTS (validation : remise régulière des versions)

Ce cours est destiné en priorité aux agrégatifs d’italien et de Lettres modernes, mais il est ouvert à tous les élèves de l’ENS désireux de s'entraîner à l'exercice de la version de concours. Nous traduirons des extraits de textes littéraires italiens des XVIe-XXIe siècles. Une bonne compréhension de l’italien écrit est indispensable. Ce cours peut être validé en tant qu’enseignement semestriel obligatoire de langue vivante dans le cadre du Diplôme de l’ENS.

 

 

  / LANGUE ET LITTÉRATURE RUSSES

Les cours ont généralement lieu dans le bureau 16 (à côté du secrétariat du département). Dans la mesure du possible, ils seront donnés sur place si les conditions sanitaires le permettent. Les horaires sont donnés à titre indicatifs, ils pourront éventuellement être légèrement modifiés en accord avec les participants.

Lecture commentée et suivie d’Eugène Onéguine de Pouchkine dans le texte de l’original. Chapitres II et suivants.

Olivier Azam - S1
Lundi, 16h-18h, en alternance avec les cours de grammaire


Cours de grammaire pour futurs agrégatifs (préparation à l’épreuve de linguistique du russe moderne)
Olivier Azam - S1 et S2
Lundi, 16h-18h, en alternance avec le cours sur Pouchkine


Slave commun, vieux slave, vieux russe. L’histoire complexe du russe littéraire moderne 
Olivier Azam - S1 et S2
Mardi, 16h-18h


Les grands monuments de la littérature vieux-russe : lecture de textes et commentaire linguistique 
Olivier Azam - S1 et S2
Mercredi, 16h-18h
 
Ce séminaire constitue le volet « pratique » qui complète les enseignements théoriques du séminaire du mardi, mais les deux séminaires peuvent être suivis indépendamment.


Préparation linguistique renforcée pour les futurs agrégatifs (sous réserve) Olivier Azam 

 

 

  / MASTER « HUMANITÉS » PSL, PARCOURS « LITTÉRATURES : THÉORIE, HISTOIRE » 

Directeurs du parcours : Dominique Combe & Jean-Charles Darmon
Cours et séminaires ouverts à tous, dans la limite des places disponibles

Retrouvez la liste des UE à valider chaque semestre et les intitulés cours correspondants sur cette page dédiée : https://www.lila.ens.fr/spip.php?article53

 

 

  / MASTER COHABILITÉ D’ÉTUDES MÉDIEVALES « LITTÉRATURES, TEXTES ET SAVOIRS » 

Pour en savoir plus : https://www.lila.ens.fr/spip.php?rubrique57

 

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS