Accueil Département Enseignants Enseignements Recherche Archives
> Enseignements > Cours et séminaires

Cours et séminaires 2018-2019

Les descriptifs des cours, ainsi que les horaires, dates et salles des enseignements sont progressivement mis en ligne sur cette page.

 

  / Cours et séminaires transversaux

  Monuments littéraires

(S1 et S2, tous les lundis, 14h-16h, voir les salles dans le descriptif)
Thomas Conrad, Jean-Charles Darmon, Agnès Derail, Nathalie Ferrand, Déborah Lévy-Bertherat, Pierre Musitelli, Marc Porée.

Lire le descriptif Programme

Lire le descriptif Programme du premier semestre :

L’Enfer, Dante Alighieri (Pierre Musitelli)
• 24 septembre — salle des Résistants
• 1er octobre — salle Celan
• 8 octobre — salle Cavaillès
• 15 octobre — salle Celan

Cromwell, Victor Hugo (Thomas Conrad)
• 22 octobre — salle Cavaillès
• 5 novembre — salle Cavaillès
• 12 novembre — salle Cavaillès
• 19 novembre — salle Celan

La Nouvelle Héloïse, Jean-Jacques Rousseau (Nathalie Ferrand)
• 26 novembre — salle Cavaillès
• 3 décembre — salle Celan
• 10 décembre — salle Cavaillès
• 17 décembre — salle Celan


 


 

  Histoire de la critique et des théories littéraires

« Littérature nationale, Littérature mondiale – échanges, transferts » (S1, vendredi, 10h-12h, salle Celan)

Dominique Combe, avec la collaboration de Marc Porée, Agnès Derail, Mandana Covindassamy, Roland Béhar, Pierre Musitelli.


 

  “Make it new !” Traduire la poésie (textes, histoires, théories)

Référents : Roland Béhar, Nathalie Koble.
(S2, 6 ECTS, jeudi, 14h-16h, salle Paul Langevin, 29 rue d'Ulm) Première séance : 31 janvier 2019

Lire le descriptif En lien

Lire le descriptif En lien avec les ateliers de traductions littéraires proposés aux départements littéraires de l’ENS, ce séminaire, assuré collectivement, proposera une réflexion d’ensemble sur l’histoire, les théories et les pratiques de la traduction poétique en Europe et dans le monde. Chaque séance sera dévouée à un corpus théorique et textuel spécifique, introduit et commenté par un spécialiste, seul ou en tandem.
Le séminaire sera prolongé par des partenariats avec des Institutions extérieures : la Maison des écrivains et de la littérature, le Centre international de Traduction littéraire, les associations Atlas, Poemata, le collectif Double Change, le Marché de la poésie. Des invitations de poètes et de traducteurs viendront ainsi s’adosser au séminaire hebdomadaire sous diverses formes (lectures, conférences, résidences, ateliers).

Chaque année en mai, un atelier de traduction poétique d’une semaine, en partenariat avec Atlas au CITL d’Arles, sera proposé à 10 participants, autour d’un poète de langue étrangère.


 


 

  Résidence de traduction poétique

Référents : Nathalie Koble, Roland Béhar, Agnès Derail.

Séminaire hors-les-murs, au Collège international des traducteurs littéraires (Arles), organisé par le département LILA en partenariat avec l’association ATLAS du 27 mai au 1er juin 2019. Le nombre de participants sera limité à 10. Candidatures à adresser à Nathalie Koble (nathalie.koble@ens.fr), Agnès Derail (agnes.derail@ens.fr), ou Roland Béhar (roland.behar@ens.fr)

Lire le descriptif L’objectif

Lire le descriptif L’objectif de la « Résidence de traduction poétique ENS-PSL / ATLAS » sera d’initier les participants à la traduction poétique, à partir d’un ensemble de textes d’un poète. Cette immersion d’une semaine permettra d’approfondir et de mettre à l’épreuve les acquis théoriques du séminaire « “Make it new !”. Traduire la poésie (textes, histoires, théories) » en travaillant sur la poésie vivante, et en faisant l’expérience de la traduction poétique collective avec deux traducteurs professionnels. La langue à l’honneur en 2018-2019 sera l’anglo-américain autour de l’œuvre poétique d’Eleni Sikelianos, avec l’une de ses traductrices en français, Béatrice Trotignon (Université Dauphine) ; le choix des langues changera chaque année. Les élèves et étudiants qui candidateront pour la résidence seront susceptibles de venir de tous les départements de l’ENS et des autres établissements de PSL. Les candidats retenus seront logés et nourris et auront accès à la bibliothèque du CITL (ouverte 24h/24h). Les cinq jours de travail se composeront de dix demi-journées de 3h, du lundi au vendredi. Le samedi sera organisée une lecture publique des résultats au CITL.


 


 

  Masterclass d’écriture littéraire

En partenariat avec la Maison des écrivains.
Référentes : Déborah Lévy-Bertherat, Nathalie Koble. (S2, hebdomadaire, 6 ECTS)
Lundi, 16h-18h, la salle sera précisée prochainement. Validation : assiduité et participation active à l’atelier. 15 participants maximum, candidatures ouvertes jusqu’au 30 novembre aux élèves et étudiants de toute l’ENS et de PSL.

Lire le descriptif Cette (...)

Lire le descriptif Cette formation à l’écriture littéraire, en partenariat avec la Maison des Écrivains et sous l’égide de PSL, sera assurée, pour cinq séances chacun, par deux écrivains ; chacun d’eux invitera un autre écrivain pour une séance de « carte blanche ».


 


 

  Séminaires Médecine-Humanités

Référente : Déborah Lévy-Bertherat (ENS Lila, CRRLPM, République des Savoirs).
(S1 et S2, hebdomadaire, mardi 18h-20h, salle Celan)

Lire le descriptif S1 : (...)

Lire le descriptif S1 : NAISSANCE, CONCEPTION, PETITE ENFANCE. ENTRE APPROCHE MÉDICALE ET REGARDS DES HUMANITÉS
Ce nouveau séminaire interdisciplinaire propose une approche croisée des « humanités médicales » autour de savoirs et de représentations liées au corps, à la maladie et au soin. La parole sera donnée à des chercheurs en histoire, philosophie, sciences de l’Antiquité, littérature, histoire des arts, sciences sociales, sciences cognitives et médecine, ainsi qu’à des artistes. Lié au nouveau programme Médecine-Humanités en partenariat avec la Fondation Bettencourt-Schueller, les
Universités Paris-Descartes et Paris-Diderot, l’Institut Curie, l’Institut Pasteur et l’APHP, il s’adresse aussi bien aux futurs médecins et aux professionnels de santé qu’aux étudiants de toutes disciplines et au public concerné.
Au premier semestre, le séminaire aura pour objet la naissance : on y abordera notamment la conception et le contrôle des naissances, les pratiques et rituels entourant l’accouchement et la petite enfance.
medecine-humanites.ens.fr
Séminaire ouvert à tous.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET ÉCRIT.
PREMIÈRE SÉANCE LE 25 SEPTEMBRE

S2 : LANGAGES DU CORPS ET DU SOIN. ENTRE APPROCHE MÉDICALE ET REGARDS DES HUMANITÉS.
Ce nouveau séminaire interdisciplinaire propose une approche croisée des « humanités médicales » autour de savoirs et de représentations liées au corps, à la maladie et au soin. La parole sera donnée à des chercheurs en histoire, philosophie, sciences de l’Antiquité, littérature, histoire des arts, sciences sociales, sciences cognitives et médecine, ainsi qu’à des artistes. Lié au nouveau programme Médecine-Humanités en partenariat avec la Fondation Bettencourt-Schueller, les
Universités Paris-Descartes et Paris-Diderot, l’Institut Curie, l’Institut Pasteur et l’APHP, il s’adresse aussi bien aux futurs médecins et aux professionnels de santé qu’aux étudiants de toutes disciplines et au public concerné.
Au deuxième semestre, le séminaire aura pour objet les langages du corps et du soin : on y abordera notamment la parole dans la relation de soin, les questions de traduction, les fonctions des langages des arts face la maladie.
medecine-humanites.ens.fr
Séminaire ouvert à tous.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET ÉCRIT.


 


 

  Écrire au XVIIIe siècle : processus de création et de transferts dans l’Europe des Lumières (France-Italie)

Référents : Nathalie Ferrand (ITEM), Pierre Musitelli (ENS/ITEM)
(S1 et S2)

Lire le descriptif Cette (...)

Lire le descriptif Cette formation, liée aux recherches de l’équipe « Ecritures des Lumières » de l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM) et en lien avec le Master « De la Renaissance aux Lumières », comprendra une série de cours sur le roman du XVIIIe siècle à partir de deux corpus : La Nouvelle Héloïse de J.-J. Rousseau en tant que « roman européen » (semestre 1 : lundis 26 novembre, 3, 10 et 17 décembre 2018, 14h-16h, dans le cadre du cours "Monuments littéraires") et le roman italien qui se développe au XVIIIe siècle, notamment en rapport avec les modèles exportés de France ou d’Angleterre (semestre 2, lundi, 11h-13h, dates à préciser).
D’un point de vue méthodologique, seront associées plusieurs approches de l’analyse littéraire qui tiennent compte des apports critiques des dernières décennies (critique génétique, histoire du livre et de la lecture, études de réception et des transferts, etc.).
Cette formation comprendra également deux journées d’étude, l’une le 12 octobre 2018 (16h-19h, salle Celan) pour la présentation d’un ouvrage consacré à Des délits et des peines de Cesare Beccaria (Le moment Beccaria. Les origines intellectuelles du droit pénal moderne, 1764-1810, Oxford, Voltaire Foundation, 2018) ; ainsi qu’une journée le 18 avril 2019 sur « Le champ de recherche des manuscrits littéraires du XVIIIe siècle », qui sera en particulier l’occasion de présenter l’édition numérique des manuscrits de La Nouvelle Héloïse et ceux de Vittorio Alfieri.


 


 

  Parcours « cultures anglophones »

Coordination : Marc Porée (LILA, marc.poree@ens.fr).

Lire le descriptif Ce parcours

Lire le descriptif Ce parcours est conçu à l’attention des élèves et étudiants qui ont des affinités pour « l’anglistique » entendue au sens le plus large du terme. A ce titre, vous pouvez avoir envie d’en faire votre spécialité, en devenant un(e) angliciste « pur sucre ». Plus vraisemblablement, vous souhaitez continuer à être un(e) angliciste « trait d’union » (hyphenated), en associant l’anglais à vos centres d’intérêt principaux. A toutes fins utiles, des enseignements de littérature, de musicologie, de cinéma, de philosophie ont été coordonnés pour vous offrir la possibilité de suivre un parcours « cultures anglophones » riche et cohérent. En choisissant certains de ces enseignements, vous élargirez et approfondirez votre connaissance du monde anglophone. Le parcours, qui entame sa deuxième année d'existence, comprendra en 2018-2019 un volet recherche, sous la forme d'une journée d'études, sur la base de contributions d’élèves à la problématique de la dystopie (dans son rapport à l'utopie, et en lien avec la littérature ("classique" et de science-fiction), le cinéma, la philosophie, la sociologie, etc.).
Au terme de la scolarité, la mention « parcours cultures anglophones » est délivrée après validation sur trois ans de 48 ECTS (huit séminaires ou six séminaires avec des validations complémentaires par des stages ou travaux personnels) dans trois départements différents. L’offre de séminaires est renouvelée tous les ans. Le parcours étant élaboré au fur et à mesure de vos études, une inscription initiale formalisée n’est pas requise.
En octobre (date à préciser à la rentrée), nous vous invitons à un petit-déjeuner de présentation réunissant élèves de différentes années et enseignants.
Si vous souhaitez être informé régulièrement des actualités du « parcours cultures anglophones », vous pouvez envoyer un courriel à marc.poree@ens.fr

Coordination du parcours
 :
Marc Porée (LILA)
Journée interdisciplinaire du parcours cultures anglophones : Dystopia / Utopia
LITTERATURE
PHILOSOPHIE
HISTOIRE ET THEORIE DES ARTS


 


 

  Parcours « cultures germaniques »

Coordination : Mandana Covindassamy et Marie-Bénédicte Vincent.

Lire le descriptif Des (...)

Lire le descriptif Des enseignements de différentes disciplines (droit, études cinématographiques, histoire, histoire de l’art, littérature, musicologie, philosophie) ont été coordonnés pour vous offrir la possibilité de suivre un parcours « cultures germaniques » cohérent. En choisissant certains de ces enseignements, vous pourrez obtenir au terme de votre scolarité la mineure « parcours cultures germaniques ». Elle est délivrée après validation de 48 ECTS (huit séminaires ou six séminaires avec des validations complémentaires par des stages ou travaux personnels) dans trois départements différents, modulable sur trois ans. L'offre de séminaires est renouvelée tous les ans. Le parcours étant élaboré au fur et à mesure de vos études, une inscription initiale formalisée n'est pas requise. L'offre de cours complète sera résumée sur le site du parcours cultures germaniques ainsi qu'en version papier disponible à la rentrée.
Comme tous les ans, nous vous proposerons également des voyages d'études ainsi qu'une journée d'études interdisciplinaire qui intégrera les élèves du parcours qui souhaiteront y contribuer.
Une réunion de présentation du parcours sera organisée à la rentrée.


 


 

  / Littérature française

  Cours et séminaires par enseignant

Dominique Combe

Rhétorique et poétique : De Valéry à Barthes (2h/semaine)
Avec Thomas Conrad (S1, jeudi, 16h-18h, salle Celan)

Histoire de la critique et des théories littéraires : « Littérature nationale, Littérature mondiale – échanges, transferts »
Avec la collaboration de M. Porée, A. Derail, M. Covindassamy, R. Béhar, P. Musitelli (S2, 2h par semaine)

Poétiques de la Négritude
(S2, jeudi, 16h-18h, salle Celan)

Littérature et démocratie : approches théoriques, comparatives et historiques (XIXe-XXIe siècles),
À l’EHESS, avec C .Brun, Ph. Daros, Ph. Roussin, S. Veg (S2)
 

Thomas Conrad

Balzac en perspective(s) : les infortunes de la vertu ?
(S1-S2, séminaire mensuel, vendredi, 10h-12h. Salle Celan les 08/02, 12/04 et 24/05/2019 ; Resistants les 16/11 et 14/12/2018. Premiere seance : 16 novembre 2018 : communication de Thomas Pavel)

Lire le descriptif Interuniver

Lire le descriptif Interuniversitaire, interdisciplinaire, ce séminaire de recherche entend non pas tant « contextualiser » l’œuvre balzacienne, que lui poser des questions d’ordre historique, philosophique, ou poétique, qui ne soient pas spécifiquement balzaciennes, afin de permettre précisément de définir la spécificité de Balzac parmi ses contemporains. Dans cette perspective, on interrogera cette année la notion de « vertu », alors que les critiques ont toujours plus volontiers mis l’accent sur la peinture des vices….


 

Romans et Révolutions (1789-2019) : des romantiques aux contemporains
(S2, mercredi, 14h-16h, salle Celan, 6 ECTS)

Lire le descriptif Comment le

Lire le descriptif Comment le roman écrit-il l'Histoire ? On abordera ici la question de l'écriture des événements révolutionnaires, depuis la Révolution française jusqu'à mai 68. Dans un dialogue entre oeuvres littéraires, courants historiographiques et philosophies de l'Histoire, on étudiera particulièrement Hugo (Quatrevingt-treize), Flaubert (L'Education sentimentale), Dumas (La Femme au collier de velours), mais aussi Olivier Rolin (Tigre en papier, 2002), Patrick Deville (Sic Transit, 2004-2011), Eric Vuillard (14 juillet, 2016).


 

Rhétorique et poétique
avec Dominique Combe (S1, 6 ECTS, Master Théorie de la littérature, cours ouvert à tous dans la limite des places disponibles, jeudi 16h-18h, salle Celan)

Lire le descriptif À la (...)

Lire le descriptif À la suite de Valéry, lecteur d’Aristote, mais aussi des Formalistes russes et de Jakobson, la théorie littéraire des années 60-70 (Roland Barthes, Gérard Genette, Tzvetan Todorov, Michel Charles) réhabilite l’idée d’une poétique qui, croisant la linguistique saussurienne, la sémiotique, « l’ancienne rhétorique », la philosophie et les sciences humaines, place le « texte » au centre de l’interrogation sur le « fait littéraire ». Il s’agira de présenter le « moment » du « structuralisme français », à partir des discussions autour du texte et de la littérature.
Programme : La poétique dans la théorie littéraire aujourd’hui ; Qu’est-ce que la poétique ? La Poétique d’Aristote et son héritage moderne ; Formalisme et structuralisme ; Gérard Genette ; Michel Charles ; la poétique au Collège de France : Valéry, Barthes, Bonnefoy.


 

Approches du récit
avec Philippe Roussin, EHESS/CNRS (S2, 6 ECTS, Master Théorie de la littérature, cours ouvert à tous dans la limite des places disponibles, lundi 17h-19h, salle Celan)

Lire le descriptif Introductio

Lire le descriptif Introduction et discussion des catégories et des questions vives des théories du récit. Depuis la narratologie française des années 1960-1970 jusqu'au "narrative turn" actuel, l'étude du récit s'est profondément modifiée, élargie et enrichie : on en discutera les hypothèses, autour des questions-clefs du narrateur, du personnage, du point de vue, de la fiction, etc.


 

Balzac, Le Cousin Pons (agrégation).

 

Jean-Charles Darmon

Figurations du libertinage d’un genre à l’autre entre Âge Baroque et Lumières
(S2, vendredi, 14h30-16h30, salle Celan)

Littérature et philosophie
(S2, Master Renaissance-Lumières, lundi, salle Assia Dejbar)

Passions et émotions à l’âge classique, entre philosophie, littérature et arts
En collaboration avec Dan Arbib, département de philosophie

(S2, jeudi, 14h-16h, salle de Conférence)

Scarron, Le Roman comique (agrégation)
(S1-S2, mercredi, 14h-16h, salle des Résistants)

 

Nathalie Koble

Atelier de langue médiévale : lire, éditer, traduire et commenter la fiction au Moyen Âge
Formation accélérée à l’ancien français S1, 6 ECTS
Jeudi, 14h-16h, salle des RESISTANTS, 1re séance : 4 octobre 2018

Lire le descriptif Le cours

Lire le descriptif Le cours commencera par une introduction à la naissance du français comme langue d’écriture et sera consacré à l’étude de la littérature médiévale dans ses contextes manuscrits, linguistiques, historiques, culturels et poétiques. L’œuvre médiévale, mouvante, s’inscrit dans une tradition que chaque version manuscrite soumet à déplacement et réinvention. Cette année, l’atelier s’attachera à la lecture d’un fabliau du XIIIe siècle dont la traduction en français est encore inédite, le Conte de folle largesse de Philippe de Beaumanoir, romancier et poète. Le texte permettra d’engager une réflexion sur la courtoisie et ses modèles d’écriture. NB : le cours est ouvert à tous les élèves et étudiants de l’ENS (y compris aux élèves de la Sélection internationale et aux pensionnaires étrangers intéressés). Validation : contrôle continu : traduction en équipe du Conte de Folle largesse de Philippe de Beaumanoir.


 

Les Livres de Merlin, du Moyen Âge à aujourd’hui : la mémoire inventive de la littérature médiévale Séminaire d’initiation et de perfectionnement à la littérature française du Moyen Âge
(S2, 6 ECTS) jeudi : 10h30-12h30, salle Paul Langevin, 1re séance : 7 février 2019

Lire le descriptif Les œuvres

Lire le descriptif Les œuvres de la littérature médiévales se présentent à nous, plus que toutes les autres, comme des œuvres de mémoire. Qu’on les conçoive comme un trésor dont il faut exhumer la richesse parce qu’elles ne nous sont plus immédiatement accessibles, ou bien comme les traces d’un passé perdu dont il s’agit de restituer la présence et la spécificité poétiques, ou encore comme les différents états d’un travail continuel d’élaboration qui se signale par sa mobilité et son invention, elles sollicitent pour être approchées ce qui s’attache depuis l’Antiquité à la définition même de la mémoire : à la fois réceptacle paradoxal qui nous présente ce qui n’est plus, et activité créatrice qui met en mouvement des fragments vivants du passé en travaillant contre – et avec – l’oubli. Le personnage de Merlin, poète et prophète d’inspiration celtique, promu figure omnisciente d’auteur par les cycles arthuriens, est l’incarnation fictive exemplaire de cette dynamique inventive de la mémoire, associée à la définition de la littérature. Le séminaire s’attachera cette année à analyser ses différentes modalités d’apparition (et de disparition) au fil d’un corpus qui partira du XIIe siècle, jusqu’à aujourd’hui.


 

Le Moyen Âge pour laboratoire : l’invention théorique de la littérature médiévale
(séminaire mensuel, 6 ECTS). Responsables : Florent Coste, Nathalie Koble, Amandine Mussou
ENS - Paris 7-Denis-Diderot. S2, jeudi, salle de Conférence, 16h30-18h30

Lire le descriptif Dans (...)

Lire le descriptif Dans le sillage du numéro « Le Moyen Âge pour laboratoire » [Fabula LHT, n°20], ce séminaire entend poursuivre le questionnement qui l’animait : comment la littérature médiévale nous aide-t-elle à faire de la théorie littéraire autrement Par son étrangeté même, la littérature médiévale met au défi les cadres théoriques généralement utilisés par les études littéraires. C’est aussi la raison pour laquelle elle incite à faire preuve d’inventivité du point de vue des instruments qui permettent sa saisie. Au fil des séances, il s’agira de mettre des notions qui nous sont familières au contact étroit des textes médiévaux, en trouvant une fréquence inédite qui les donnera à entendre dans leur étonnante actualité. Le séminaire ne s’adressera pas aux seuls médiévistes mais posera des questions susceptibles d’intéresser les spécialistes d’autres périodes, mais aussi les non-spécialistes curieux de questions littéraires. Chaque séance réunira autour d’un problème commun un binôme d’intervenants qui apporteront leur éclairage respectif ; les débats seront animés par un discutant. Les séances, mensuelles, se tiendront à l’Université Paris Diderot-Paris 7 (S1) et à l’ENS de Paris (S2).


 

Marie de France, Lais (agrégation).


 

  / Langue française

Anne-Marie Paillet

Linguistique et stylistique : formation accélérée
(S1, mardi, 14h-16h, salle Celan, 6 ECTS)

Lire le descriptif Ce cours

Lire le descriptif Ce cours propose une formation de base en langue française ; chaque séance se divise en deux temps, l’un consacré à des notions linguistiques (verbes, expressions référentielles), l’autre à l’étude stylistique de textes exploitant de préférence la notion étudiée en première heure. Cet enseignement est vivement conseillé aux élèves souhaitant préparer les agrégations de Lettres (classiques et modernes) et de Grammaire, mais il est ouvert également à tous ceux qui souhaitent découvrir la discipline. PREMIER COURS : 2 OCTOBRE 2018 VALIDATION : UN ÉCRIT OU UN ORAL.


 

Approche linguistique et stylistique du texte littéraire
(S2, mardi, 14h-16h, salle Celan, 6 ECTS - Séminaire de recherche)

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire, ouvert à tous, offre un approfondissement des notions en linguistique et en stylistique, permettant de renouveler l’approche des textes classiques ou contemporains. Le programme comportera cette année deux volets : - stylistique de l’incipit romanesque - « écrire les arts » : l’inscription stylistique des arts non verbaux (peinture, musique ou sculpture) dans le texte littéraire (Diderot, Proust, Leonor de Recondo, etc.) PREMIER COURS : 29 JANVIER 2019 VALIDATION : UN ÉCRIT OU UN ORAL.


 

Atelier de diction théâtrale
(S1 et S2, mardi, 16h-17h30, toute l’année, par quinzaine, 3 à 6 ECTS par semestre - S1 : salle Celan / S2 : salle INFO 2)

Lire le descriptif Une (...)

Lire le descriptif Une autre manière de s’approprier le texte littéraire… Chacun peut venir librement, qu’il ait déjà une expérience en théâtre ou qu’il soit débutant, pour dire son texte préféré ou jouer une scène. La reprise du spectacle « Aux commencements », pour la Nuit « Origines » du 9 juin 2019, n’empêchera pas de monter ensemble un autre projet. PREMIER COURS : 02 octobre (S1) - 29 janvier (S2)


 

Séances de l’équipe de recherche Textyle : « Figures et configurations du repentir » (de 2018 à 2020).
Dates : les vendredis 23 novembre (INFO 2), 1er février (INFO 2), 22 mars, 12 avril (INFO 5), 17 mai (INFO 5), 14h-16h

Agrégation : grammaire et stylistique XVIIIe et XXe (Marivaux et Simone de Beauvoir).


 

  / Littérature générale et comparée

Déborah Lévy-Bertherat

Peter Pan a-t-il grandi ? Lectures et réécritures d’une figure
Séminaire de Littérature comparée
(S1, hebdomadaire, mercredi, 10h30-12h30, salle Celan, 6 ECTS)

Lire le descriptif D’abord (...)

Lire le descriptif D’abord inventé pour les adultes, Peter Pan n’est pas seulement la figure de l’enfance éternelle au sein de l’utopie-uchronie de Neverland. Loin de toute mièvrerie, la créature de J. M. Barrie, par la violence sauvage de ses jeux, sape les fondements moraux de la société humaine : attachement, conscience, mémoire et deuil. Figée en-deçà de la puberté, elle remet aussi en question la différenciation sexuée et ouvre la voie aux incertitudes queer.
Le séminaire s’attachera d’abord au roman de 1911 et à ses avant-textes, en faisant une place aux relectures récentes de l’anthropologie et de la psychiatrie. On se demandera ensuite comment la fable s’est transformée dans la littérature, la bande dessinée ou au cinéma. Quel rôle pour Wendy ? Comment Peter, grandi, en vient-il à incarner (notamment chez W. Golding, Loisel ou A. Liddell) toutes les violences contemporaines ?
Séminaire ouvert à tous.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT
PREMIÈRE SÉANCE : 19 SEPTEMBRE 2018


 

La violence des mères. Comprendre l'impensable ?
Séminaire de Littérature comparée
(S2, hebdomadaire, mercredi, 10h30-12h30, salle Celan, 6 ECTS)

Lire le descriptif La violence

Lire le descriptif La violence maternelle est un objet de sidération. À la douceur censément naturelle des mères, elle oppose son revers dénaturé : le rejet, la brutalité, le meurtre. Les marâtres des contes de fées et Médée la filicide suscitent une horreur sans commune mesure avec l’hybris masculine. Pourquoi, depuis la fin du XIXe siècle, des récits explorent-ils la monstruosité morale et sociale de ces mères pour en déceler les failles ? Questionnant leur exclusion de la communauté humaine, dénonçant une violence initiale (sexuelle, sociale, raciale) subie par les femmes, la littérature propose-t-elle à leur acte impensable une sorte d’excuse ? Ces mères accèdent-elles au statut d’auteures de leur histoire ? Le séminaire cherchera des réponses à ces questions, y compris dans leurs dimensions éthiques, anthropologiques, juridiques et psychiatriques, à partir d’un corpus central (Maupassant, Pirandello, Zamiatine, Morrison) et d’autres représentations littéraires et artistiques.
Séminaire ouvert à tous.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET TRAVAIL PERSONNEL ORAL OU ÉCRIT.


 

Littérature et culture d’enfance. L’art et l’enfance
Séminaire de recherche ENS-AFRELOCE
avec Mathilde Levêque (Sorbonne-Paris-Cité)
(S1 et S2, mensuel, samedi, 10h-13h, salle Celan)

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire interdisciplinaire rassemble des chercheurs en littérature, historiens du livre, sociologues, spécialistes des sciences de l’éducation et anthropologues. Il est organisé en partenariat avec l’Afreloce (Association française de recherche sur les livres et les objets culturels de l’enfance : www.magasindesenfants.hypoth...). Cette année, il interrogera encore les rapports entre l’enfance et l’art : quelle place la création artistique fait-elle à l’enfance ? Et inversement, par quels moyens scolaires, institutionnels, éditoriaux, les enfants sont-ils initiés à la culture et à la pratique artistiques —arts plastiques, littérature, théâtre, cinéma, musique ? La parole sera donnée aussi bien à de jeunes chercheurs qu’à des chercheurs confirmés. Séminaire ouvert à tous.
DATES DES SÉANCES : 13 OCT., 10 NOV., 15 DÉC., 26 JANV., 16 MARS, 11 MAI, 15 JUIN.
VALIDATION : ASSIDUITÉ ET ÉCRIT.


 

Expériences de l’histoire, poétiques de la mémoire
(Cours d'agrégation)


 

  / Domaine anglophone

Marc Porée

Grands Textes Anglophones (GTA) : Gender
(S1, 6 ECTS – Formation disciplinaire)
Jeudi, 14h-16h, salle Celan - Premier cours : septembre 2017

Lire le descriptif Trois (...)

Lire le descriptif Trois grands textes anglophones. Trois genres (théâtre, poésie, roman). Trois positions vis-à-vis du « genre ». Trois franchissements des frontières entre « masculin » et « féminin ». Trois interrogations sur la pertinence des gender studies.
N.B. Les quatre séances du mois d’octobre seront confiées à David Malcolm (Université de Gdańsk), spécialiste de la nouvelle anglo-saxonne et de Jean Rhys, qui interviendra comme professeur invité du LILA.
Le cours se fait en anglais.
• William Shakespeare, Twelfth Night (1601)
• William Blake (The Book of Thel ; “To Tirzah” in Songs of Innocence and Experience ; Visions of the Daughters of Albion ; Milton ; Jerusalem)
• Arundhati Roy, The God of Small Things (1997) ; The Ministry of Fear (2017).
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT.


 

Aimer Lawrence
(S2, 6 ECTS – Séminaire d’initiation)
Jeudi, 14h-16h, salle Celan - Premier cours : janvier 2019

Lire le descriptif Librement

Lire le descriptif Librement inspiré, pour son titre, de l’ouvrage éponyme de Catherine Millet (Flammarion, 2017), le séminaire abordera l’œuvre du « moderniste » que fut D. H. Lawrence au travers de son extrême diversité générique : romans, nouvelles, poésie, philosophie, critique littéraire, peinture, etc. Loin de correspondre à l’image renvoyée par l’œuvre et le personnage (misogyne, obscène, proto-fasciste, « centaure en redingote », « puritain scandaleux »), Lawrence fut, de fait, un grand assassin, mais surtout un grand amoureux. Sa haine de la morale judéo-chrétienne n’avait d’égale que son ardeur à renouer avec les émotions de la chair et du sang, les pulsations du cosmos, le vivant dans ce qu’il a d’érectile et de vif (quick). Il faut aimer sa quête du « soleil perdu », son verbe incarné qui régénère.
Le cours se fait en anglais.
VALIDATION : ASSIDUITÉ, EXPOSÉ OU TRAVAIL ÉCRIT.


 

Globalisation(s) (avec Agnès Derail)
(S2, 6 ECTS, lundi, 16h-18h, salle INFO 2 et 235B)

Lire le descriptif La globalis

Lire le descriptif La globalisation (sic) serait une invention anglo-américaine. A voir. Toujours est-il qu’elle gagne du terrain, et que les modèles forgés par l’Etat-nation sont de plus en plus sur la sellette, à l’heure du tout « post-co » et des decolonial studies. Plutôt que de chercher à localiser le moment exact où commence le phénomène, on s’intéressera à l’opposition sans merci que se livrent mondialisation et « mondialité » (Edouard Glissant). Dans ce séminaire à plusieurs voix, placé sous le signe de la sensibilité aux « différences, tangences et divergences » que le devenir-migrant du monde ne cesse de réactiver (Patrick Chamoiseau), on s’efforcera d’ouvrir le plus largement possible les modalités du global. A la géopolitique comme à la géopoétique ; à la littérature-monde en passe de liquider la « République des lettres » ; à ce qui fait que certaines villes mondialisées (New York, Londres) sont devenus des « hyper-lieux » (Michel Lussault). Les uns (Novalis) voulaient déjà « romantiser le monde », les autres (Shakespeare) firent du théâtre un Globe (et inversement). Historiquement, enfin, la perception d’une conscience précocement environnementaliste, soucieuse de l’intégrité des « écosystèmes », a donné lieu à notre actuel climat « mondialisé ». Bref, le travail ne devrait globalement pas manquer.
VALIDATION : ESSAI.


 

Version (agrégation d’anglais)

Ian McEwan, Atonement (agrégation)

Defoe, Roxana (agrégation).

 

Agnès Derail

Voyages littéraires
(S1, jeudi, 11h-13h, salle Celan)

Atelier de traduction : les intellectuels afro-américains du XIXe siècle
(S1, lundi, 16h-18h, salle INFO 2)

Introduction à la poésie américaine
(S2, jeudi, 11h-13h, salle Celan)

Version (agrégation de lettres modernes)

Faulkner, As I Lay Dying (agrégation d’anglais)

Whitman, Leaves of Grass (agrégation)

Melville, The Confidence-Man (agrégation)

 

Sinan John-Richards

Thème écrit (agrégation d’anglais)

Between Love and Gender (S1, lundi, 14h-16h)

Exile Writing (S2, lundi, 14h-16h, salle 235B)

 

Joanne Brueton

Compréhension/Restitution (agrégation d’anglais)

Unspoken words : Beckett and Irish Postmodernism (S2)

 

Isabelle de Vendeuvre

Cours de version littéraire pour non-spécialistes
(S1 et S2, lundi, 15h-17h)


 

  / Domaine germanophone

Bertrand Badiou (avec Jean-Pierre Lefebvre)

Séminaire Paul Celan
(S1 et S2, 6 ECTS par semestre)
Jeudi, 16h-18h, bureau de l’unité de recherche Paul-Celan (à côté de la salle des Résistants)
PREMIÈRE SÉANCE : 4 OCTOBRE 2018

Lire le descriptif De l’« (...)

Lire le descriptif De l’« idée » à l’« image » — symbole, allégorie ou métaphore ? Dans cette perspective et durant les deux semestres, le séminaire sera consacré, en alternance, à la lecture interprétative des cycles trois et quatre de Atemwende (1967) et des cycles un et deux de Fadensonnen (1968) de Paul Celan.


 

 

Mandana Covindassamy

Robert Walser et les arts
(S1, lundi, 11h-13h, salle Celan, 6 ECTS)
PREMIER COURS LE 24 SEPTEMBRE 2018.

Lire le descriptif En partenar

Lire le descriptif En partenariat avec l’exposition « Robert Walser – Grosse kleine Welt Petit grand monde » aux Beaux-Arts, dans le cadre du projet Robert Walser « Le ciel est noir tant il est bleu » soutenu par le LabeX TransferS.
Une visite guidée de l’exposition est prévue ainsi que la participation aux rencontres du 22 novembre.

L’écrivain suisse Robert Walser (1878-1956) est connu pour avoir laissé à sa mort quantité de feuillets couverts d’une écriture minuscule au crayon longtemps tenue pour indéchiffrable, tapie dans les marges de papiers imprimés. Ces microgrammes sont la face légendaire d’un rapport fondamentalement organique de l’auteur à l’écriture, qui s’inscrit plus largement dans sa manière de déployer la langue, entendue autant comme langage que comme partie du corps.
Les arts visuels ont nourri l’écriture de Walser au-delà de l’évocation thématique. Dès ses années d’école, Walser s’était distingué par sa belle écriture. Les lettres et les manuscrits de Walser frappent par leur extraordinaire beauté formelle. Parallèlement, Walser nourrissait une passion pour le théâtre, désireux qu’il était adolescent de devenir acteur, tandis que son frère Karl, avec qui il fréquenta les milieux artistiques berlinois, devint peintre et décorateur de théâtre, notamment auprès de Max Reinhardt.
Le séminaire propose d’étudier le rapport de Walser aux arts en mettant particulièrement en lumière la continuité nécessaire entre la dimension graphique de son écriture et sa singularité poétique. Il fera également intervenir des spécialistes comme Béatrice Joyeux-Prunel (histoire des avant-gardes), Isabelle Kalinowski (poésie et arts visuels) et Marielle Silhouette (études théâtrales).
Le séminaire est assuré en français.


 

 

W.G. Sebald, mémoire et écriture
(S2, Lundi, 11h-13h, salle INFO 2, 6 ECTS)
PREMIER COURS LE 21 JANVIER 2019

Lire le descriptif Avec (...)

Lire le descriptif Avec une rapidité fulgurante, W.G. Sebald (1944-2001) s’est imposé en quelques œuvres sur la scène littéraire mondiale. Nés des replis de la mémoire où se niche la dévastation provoquée par l’histoire, ses récits nous touchent. Nous nous interrogerons sur la qualité propre de cette émotion par un examen précis de la prose de Sebald, notamment dans Les Émigrants, Les Anneaux de Saturne et Austerlitz. Il s’agira notamment de comprendre le régime du rapport entre texte et images, de lire le tissage intertextuel, de saisir le jeu qui s’instaure entre la fiction, le documentaire et la vérité.
Le séminaire est assuré en français.


 

Version écrite (agrégation d’allemand et de lettres modernes, ouvert à tous)
(lundi, 14h-16h, salle INFO 1)

Version orale (agrégation d’allemand)
(S1 et S2)

Heinrich Heine, Gedichte (agrégation)

Emine Sevgi Özdamar, Mutterzunge et Die Brücke vom Goldenen Horn (agrégation)

 

Verena Richter

Le « Simplicissimus » de Hans Jakob Christoffel von Grimmelshausen, prisme de la littérature baroque en Allemagne
(S1, lundi, 14h-16h, salle Daniel Reig)
PREMIER COURS LE 24 SEPTEMBRE 2018.

Lire le descriptif Aujourd’hui

Lire le descriptif Aujourd’hui considéré comme l’une des œuvres clés du 17e siècle, le « Simplicissimus » de Grimmelshausen permet à son lecteur de cerner un grand nombre de problématiques essentielles de cette époque en Allemagne. Sur le plan historique, il aborde les dévastations causées par la guerre de Trente Ans (1618-1648) et les conflits confessionnels qui y sont liés, tout en peignant un tableau assez réaliste de la société allemande. Sur le plan littéraire, il s’inscrit dans les questionnements majeurs d’une littérature hantée par le sentiment d’un « retard » par rapport aux littératures de l’Europe du Sud et de l’Ouest et cherchant à compenser le manque d’un État-nation homogène par l’idée d’une « nation culturelle ». Notre lecture du « Simplicissimus » procédera par chapitre et abordera notamment les sujets suivants : mélange entre roman picaresque et roman de chevalerie, entre autobiographie et fiction tout comme entre allégorie et « réalisme », topoi typiques du baroque et procédés narratologiques spécifiques à ce roman. Afin de mieux comprendre les enjeux de cette époque, notre lecture du roman sera complétée par des extraits d’autres textes.
Éditions de référence pour ce séminaire : Hans Jakob Christoffel von Grimmelshausen, Simplicissimus Teutsch, éd. par Dieter Breuer, Deutscher Klassiker Verlag, Frankfurt am Main, 2005. Le séminaire se tiendra en allemand. Il peut être validé dans le cadre du parcours cultures germaniques ou comme cours de langue.


 

Thème oral (agrégation)
(S1 et S2)

 

Ralph Winter

Romantik
(S2)
Lundi, 14h-16h. PREMIER COURS LE 21 JANVIER 2019.

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire fera la part belle au « romantisme de Heidelberg », sujet du voyage d’études des lecteurs. Il se penchera notamment sur a) les poèmes de Bettine von Arnim, Clemens Brentano, Joseph von Eichendorff et Caroline von Günderrode et b) les Märchen et Volkslieder auxquels s’intéressent Achim von Arnim, Brentano et les frères Grimm dans leurs recueils Des Knaben Wunderhorn et Kinder- und Hausmärchen. Même si les auteurs du « Heidelberger Kreis » prônent un renouveau de genres et d’une poésie populaires, l’influence des idées et de l’esthétisme le leurs précurseurs de Iéna reste clairement visible : Afin de mieux saisir cette influence, on abordera aussi certains textes de ce premier romantisme (« Frühromantik »), comme par exemple des poèmes et fragments de Novalis et de Friedrich Schlegel ou des « Kunstmärchen » de Ludwig Tieck. Le tableau sera complété par un regard vers la postérité des deux courants mentionnés, notamment le « romantisme noir » (récits de E.T.A. Hoffmann).
Ce séminaire permettra de préparer de manière intensive le voyage d’études à Heidelberg, mais il n’est ni une condition pour participer à ce voyage ni réservé aux participants : il est ouvert à tous ceux qui souhaitent étudier le romantisme allemand plus généralement.
Le séminaire se tiendra en allemand. Il peut être validé dans le cadre du parcours cultures germaniques ou comme cours de langue.

Thème écrit (agrégation).


NB : Le séminaire Introduction à la poésie de Friedrich Hölderlin mentionné dans la brochure est remplacé par le séminaire de Ralph Winter Romantik

  / Domaine hispanophone

Roland Béhar

Proses hispaniques du Siècle d’Or :
Cours destiné aux étudiants du Master « Littérature française : de la Renaissance aux Lumières », mais ouvert à tous les élèves de l’ENS. Les cours sont en français, les textes étudiés sont distribués en version bilingue. La connaissance de l’espagnol n’est pas un prérequis. Cours par quinzaine, en alternance avec l’Atelier de traduction.
1. Le roman chevaleresque
(S1, lundi, 9h-11h, 6 ECTS, salle Celan)
2. Le roman picaresque
(S2, lundi, 11h-13h, 6 ECTS)

Lire le descriptif Le cours

Lire le descriptif Le cours s’attachera à retracer la formation, l’essor et le succès européen de deux formes majeures de la prose espagnole du « Siècle d’Or » : le roman de chevalerie et le roman picaresque, qui ne peuvent d’ailleurs être complètement séparées l’une de l’autre. Dans les deux cas, les origines médiévales sont multiples, mais ce n’est qu’au XVIe siècle que se cristallise une série de caractéristiques qui font le succès de ces deux genres essentiels à la compréhension de la genèse du roman dit moderne. À leur intersection apparaîtra immanquablement Don Quichotte de Cervantès, dont la lecture est recommandée aux étudiants souhaitant suivre le cours.


 

Moyen Âge ? Renaissances ? Littératures romanes méridionales, XIIe-XVIe siècles
(S1, lundi, 11h-13h, cours hebdomadaire, salle Daniel Reig, sauf 1er cours du 24/09 en petite salle ECLA, 6 ECTS)
(S2, lundi, 9h-11h, cours hebdomadaire, 6 ECTS)

Lire le descriptif En en (...)

Lire le descriptif En en reconstituant l’historiographie depuis le XIXe siècle, le cours envisagera trois axes problématiques de l’étude des lettres romanes, entre Moyen Âge et Renaissance :
1. Le problème de l’espace géographique « roman » dont émanent les diverses littératures romanes modernes (provençal, toscan, galaïco-portugais, castillan, catalan…).
2. La chronologie de l’évolution littéraire, entre XIIe et XVIe siècles : où sont les ruptures ? où, les continuités ? où, les naissances ? où, les renaissances ?
3. Le lien entre humanisme, littérature et, en particulier, développement d’un « sujet moderne », à analyser en particulier à partir du rapport entre langue vernaculaire et latin.
On interrogera une grande variété de formes littéraires, en prêtant une attention particulière à celles de la poésie lyrique (lais, tenson, sonnet, chansonnier médiéval, canzoniere, terza rima, épigramme, etc.), mais on envisagera aussi les manières dont la littérature s’organise textuellement et visuellement (vidas e razos, commentaires, galeries de poètes, Parnasses, républiques littéraires) et, enfin, l’importance des modèles qui les sous-tendent, qu’ils aient été contemporains ou créés a posteriori– ainsi, en particulier, pour la littérature courtoise / courtisane. Sera également considéré le rôle du rapport intermédial entre beaux-arts et lettres – ce qui problématise l’idée de l’autonomie de la littérature.


 

Version espagnole
(S1, lundi, 14h-16h, salle INFO 5, cours destiné en priorité aux agrégatifs de Lettres modernes, mais ouvert à tous. Cours par quinzaine, 6 ECTS).

Lire le descriptif Destiné en

Lire le descriptif Destiné en priorité aux agrégatifs de lettres modernes (épreuve de version espagnole), le cours est ouvert à tous ceux qui, disposant déjà d’un solide niveau d’espagnol, souhaitent affiner leur maîtriser de la langue de Cervantès.
L’usage du dictionnaire monolingue est autorisé pour l’exercice. La traduction de textes choisis dans les littératures espagnole et latino-américaine des XIXe, XXe et XXIe siècles est accompagnée de points de grammaire permettant de résoudre les difficultés propres à la langue espagnole.


 

Atelier de traduction – espagnol
(S1, lundi, 9h-11h, salle Celan / S2, lundi, 11h-13h ; cours par quinzaine, en alternance avec le cours « Proses hispaniques du Siècle d’Or », 6 ECTS).

Lire le descriptif L’Atelier

Lire le descriptif L’Atelier poursuivra le travail de traduction, entrepris l’année précédente, d’un ensemble de textes brefs de non-fiction colombienne contemporaine.


 

“Make it new !” Traduire la poésie (textes, histoires, théories)

(S2, jeudi 14h-16h, salle Paul Langevin, 29 rue d'Ulm, séminaire hebdomadaire).

Voir plus haut sur la page.

 

Paula Klein

S1. L'écriture de l'histoire dans le roman latino-américain contemporain (XXe et XXIe siècles)
S2. Le « tournant documentaire » dans le roman latino-américain récent.
(Cours hebdomadaire, 6 ECTS — S1 : vendredi 11h30-13h, salle Daniel Reig ; S2 : jeudi 11h-12h30)

Lire le descriptif Du roman

Lire le descriptif Du roman historique classique jusqu’aux narrations documentaires contemporaines, tout en passant par la littérature de témoignage, la littérature latino-américaine du XXe et du XXIe siècle explore des voies originales pour aborder ce que Jean-François Soulet nomme “l’histoire immédiate”. Plus particulièrement, depuis les années 2000, de nombreux écrivains comme Diamela Eltit, Rodrigo Rey Rosa, Jorge Volpi, Laura Alcoba ou Alejandro Zambra ont exploré la capacité de la littérature à saisir les bribes d’une mémoire générationnelle marquée par la violence d’État. Ce séminaire se propose d’aborder, depuis une double approche critique et chronologique, les transformations du rapport entre littérature et histoire dans le roman latino-américain et notamment ce que le “tournant documentaire” et le penchant pour les archives font au littéraire à l’heure actuelle.


 


 

  / Domaine italien

Pierre Musitelli

Dante, L'enfer
S1, lundi, 14h-16h. Quatre séances les 24 septembre (salle des Résistants), 1er octobre (salle Celan), 8 octobre (salle Cavaillès) et 15 octobre 2018 (salle Celan).

Lire le descriptif Ces (...)

Lire le descriptif Ces quatre séances s'inscrivent dans le cadre du cours "Monuments littéraires". Il est vivement conseillé pour suivre le cours de se procurer une édition bilingue du texte (édition suggérée : La Divine Comédie : L'Enfer, traduction, introduction et notes de Jacqueline risset, Paris, Flammarion, 1985-1990, 6e rééd. 2010). Cours en français.


 

L’Italie et le roman (I). Roland furieux de l’Arioste et la tradition du roman chevaleresque.
S1, lundi, 9h-11h, salle INFO 5 (NIR, sous la bibliothèque) par quinzaine. Premier cours le 1er octobre. 3 ECTS, ouvert à tous.

Lire le descriptif Cours (...)

Lire le descriptif Cours destiné aux étudiants du Master « De la Renaissance aux Lumières » mais ouvert à tous les élèves de l’ENS. Les cours sont en français, les textes étudiés sont distribués en version bilingue. La connaissance de l'italien n'est pas un prérequis.


 

L’Italie et le roman (II). Émergence et motifs du roman moderne dans l’Italie des Lumières 
S2, lundi, 11h-13h, par quinzaine, 3 ECTS, ouvert à tous.

Lire le descriptif Ce cours

Lire le descriptif Ce cours portera sur la redéfinition et la reconfiguration du genre romanesque en Italie au XVIIIe siècle, en relation avec la diffusion et la traduction des grands romans européens des Lumières.
Après une introduction générale (dernier état de la critique, histoire du genre, question de l’exclusion du roman italien settecentesco du canon national unitaire) nous analyserons les ramifications du genre propres à la Péninsule (roman archéologique, roman néoclassique, évolution vers le nocturne) à travers un choix de textes (Z. Seriman, Chiari, A. Piazza, F. Algarotti, A. Verri notamment).
Deux séances assurées par des conférenciers invités aborderont la pré-histoire du roman italien au XVIIe s. et le roman La Filosofessa italiana de l’Abbé Chiari. Le projet est d’aboutir à cartographie détaillée du roman italien des Lumières et de ses relations avec le roman européen. .


 

Version italienne
S1, par quinzaine, 6 ECTS.

Lire le descriptif Cours (...)

Lire le descriptif Cours destiné aux agrégatifs de Lettres modernes et ouvert à tous les élèves de l’ENS. Traduction de courts textes littéraires italiens des XIXe–XXe siècles. Une bonne compréhension de l’italien écrit est indispensable.


 

 Atelier de traduction : niveau intermédiaire et avancé
(S1, vendredi, 14h-15h30, salle Celan. Première séance le 28 septembre. 6 ECTS par semestre. S2 : cours en salle Daniel Reig, même jour, même horaire)

Lire le descriptif Traduction

Lire le descriptif Traduction collective d'un choix de lettres du XVIIIe siècle portant sur Rome en vue de la publication d'un recueil (Lettres sur Rome, 1765-1775, choix de lettres tirées des correspondances d'Alfonso Longo, Pietro Verri et Alessandro Verri). Un bon niveau de compréhension de l’italien écrit est recommandé, ainsi qu’une très bonne maîtrise du français.
Ce cours peut être validé en tant qu’enseignement semestriel obligatoire de langue vivante dans le cadre du Diplôme de l’ENS.


 

À ECLA : cours de langue italienne, niveau débutant
S1 et S2, 6 ECTS par semestre

Lire le descriptif Cours (...)

Lire le descriptif Cours réservé aux élèves et étudiants de l'ENS dans la limite des places disponibles. Voir site du département ECLA (ecla.ens.fr) pour plus de détails.


 


 

  / Littérature et linguistique russes

Olivier Azam

azamoam@club-internet.fr
Permanence à l’issue des séminaires et sur rendez-vous.
N.B. En cas de nécessité, les horaires des cours et séminaires (sauf celui de la version) pourront éventuellement être modifiés à l’issue des premières séances en accord avec l’ensemble des participants.

Version russe. Préparation aux agrégations de russe et de lettres modernes
(S1 et S2, le lundi par quinzaine, 14h-18h, 6 ECTS par semestre)

Lire le descriptif Ce cours

Lire le descriptif Ce cours de version est avant tout destiné aux agrégatifs de russe et aux agrégatifs de lettres modernes. Pour ces derniers, il se tiendra en alternance avec le cours de version latine et pour les premiers en alternance avec le cours de linguistique du russe contemporain.
Un lundi sur deux, par quinzaine, 14h-18h, en alternance avec le séminaire de grammaire du russe moderne, bureau 16 (1er étage). Première séance : lundi 17 ou 24 septembre 2018 (en fonction de la date de la première version latine).
Validation : versions écrites.


 

Questions de grammaire russe. Préparation à l’agrégation
(S1 et S2, le lundi par quinzaine, 14h-18h, 6 ECTS par semestre)

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire de préparation à l’épreuve de grammaire de l’agrégation de russe constituera un passage en revue des principaux points problématiques de tous les domaines de la grammaire du russe littéraire moderne (phonologie et phonétique, morphologie, syntaxe, pragmatique). La grammaire sera abordée au fil des questions de synthèse ponctuelles posées à l’épreuve du concours. Bien qu’il soit spécialement destiné cette année à la préparation des candidats à l’agrégation, ce séminaire reste ouvert à tous les russisants avancés qui pourront ici réviser et approfondir leurs connaissances de la grammaire russe.
Un lundi sur deux, par quinzaine, 14h-18h, en alternance avec le cours de version d’agrégation, bureau 16 (1er étage). Première séance : lundi 17 ou 24 septembre 2018 (en fonction de la date du premier cours de version).
Validation : interrogation.


 

Slave commun, vieux slave, vieux russe et « slavon » : l’histoire complexe du russe littéraire moderne
(S1 et S2, mardi, 16h-18h, 6 ECTS par semestre)

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire hebdomadaire partira d’une présentation du slave commun récent, état le plus proche de nous de la langue reconstituée à l’origine de toutes les langues slaves modernes et qui constitue le plus grand dénominateur commun à toutes ces langues. Cette présentation s’accompagnera d’une initiation au vieux slave et au vieux russe littéraire ou slavon russe ainsi que d’une introduction à l’histoire du russe littéraire, celle de relations complexes entre une langue écrite liturgique (d’origine vieux-slave ou bulgaro-macédonienne) et le russe vernaculaire. Aucune connaissance préalable du russe n’est requise. Le séminaire, qui se tiendra en français, est ouvert à tous, slavisants ou futurs grammairiens et linguistes, ainsi qu’aux élèves qui étudient une langue slave et désirent acquérir une perspective diachronique. Il constituera également la préparation théorique à l’épreuve de vieux russe de l’agrégation de russe.
Mardi, 16h-18h, bureau 16 (1er étage). Première séance : mardi 18 septembre 2018.
Validation : exposé ou travail écrit.


 

Les grands monuments de la littérature vieux-russe : lecture de textes et commentaire linguistique
(S1 et S2, mercredi, 16h-18h, 6 ECTS par semestre)

Lire le descriptif Ce séminaire

Lire le descriptif Ce séminaire hebdomadaire, qui propose une lecture linguistique critique d’extraits de grands textes littéraires de la Russie ancienne, constitue le complément naturel au séminaire de slave commun du lundi. Du fait de la présence de candidats à l’agrégation, le choix des textes sera orienté en priorité vers la préparation des agrégatifs à l’épreuve orale de vieux russe, mais le séminaire reste ouvert à tous. Il est également accessible aux élèves possédant de solides connaissances en russe moderne ou ayant certaines notions de vieux slave, de vieux russe ou encore une certaine familiarité avec le slavon liturgique contemporain.
Mercredi, 16h-18h, bureau 16 (1er étage). Première séance : mercredi 19 septembre 2018. Validation : explication de texte linguistique ou traduction écrite.


  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS